Le futur du SUP Race

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par alex9074 le Mar 11 Juin 2013 - 13:08

astrorock a écrit:
alex9074 a écrit:
Pierrot a écrit:... une belle connerie ce lest! trop con de construire une planche ultra-light très cher pour l'alourdir ensuite!!!

Effectivement mais tu répartie les lestes comme bon te semble ...
imagine bateau 7 en sortie de constructeur et jauge 16kg...

et en plus s'il est mobile en naviguation c'est le gros lot...

lol la oui dans les vagues affraid

alex9074

Messages : 102
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 38
Localisation : Haute savoie
Taille, poids : 183/ 87kg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrewack.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Mar 11 Juin 2013 - 14:21

... une belle connerie ce lest! trop con de construire une planche ultra-light très cher pour l'alourdir ensuite!!!

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par xsail44 le Mer 12 Juin 2013 - 6:04

En PAV il y avait aussi les harnais lestés pour augmenter le poids du planchiste et améliorer le rappel Mad

xsail44

Messages : 69
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 60
Localisation : Sud ouest Nantes
Taille, poids : 1,78M/76kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 6:57

Pierrot a écrit:... une belle connerie ce lest! trop con de construire une planche ultra-light très cher pour l'alourdir ensuite!!!

oui et non. l'interet residais dans le fait de respecter la jauge (18kg mini) et d'avoir une aide a la performance du flotteur. lest sur l'avant au pres et sur l'arriere aux allures abbatues.

ceci illustrant que toute jauge peut etre contournee par l'avancee technologique (techniques de construction) ou l'inventivite humaine (lest mobile) ou les deux a la fois.

bref on en est deja a 2500€ le flotteur "simple", imagine si on en viens au flotteur creux a lest mobile en sup au cas ou on mettrais en place un poid mini....

l'inventivite est sans limite.

pour reprendre l'analogie avec le velo on peut se payer le meme velo que les pros, le meme, sauf que le pro confie son materiel a son mecano chaque soir, que la debauche technologique rends ces velos fragiles dans certains domaines alors qu'en meme temps ils sont incroyablement solides pour des machines si legeres. je ne parle meme pas du prix, on est pas loin d'une logan....

le sup, vue de ma fenetre, amateur depuis un an, grandis a une vitesse folle, allimentee par une indutrie de la pav moribonde qui reproduit exactement les memes recettes qui l'on conduite au bord du gouffre.

laissons les tres rares vrais pros s'etripper autour du monde dans des formats ad hoc, avec le materiel qui vas avec.

la "masse" je pense qu'elle pourais s'epanouir dans des formats de course en ligne de 10km et 5km. l'ete tant qu'as faire. si les pros veulent venir tant mieux sinon tant pis.

de toute maniere combien de vrais pros? en france, un seul...

desole si je casse un peut l'ambiance et les reves, legitimes, de certains.


astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Mer 12 Juin 2013 - 7:22

Je me demande si j'ai bien compris ce que veux dire JT dans "boards have to be at least 55cm wide (21.65 inches) at the 7cm (2.75 inches) deep waterline (this can easily be measured and I can show you how)"
est ce 7 cm depuis le fond ou depuis la flottaison Question , dans ce cas je ne vois pas comment mesurer cela, la flottaison étant variable. et pour un poids médium la planche ne s'enfonce même pas de 7 cm.
pas encore trouvé la formule idéale et simple à mon goût...

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par xsail44 le Mer 12 Juin 2013 - 7:32

Je suis assez en phase avec ce que vient d'écrire astrorock.
Si le SUP de "masse" peut avoir un avenir il passera par la simplicité.
Une course de masse c'est une ligne de départ et d'arrivée, une sécurité à toute épreuve, des règles strictes, simples et non interprétables, une organisation conviviale. Chacun vient avec son matos quel qu'il soit tant qu'il respecte les règles.
Enfin je crois que pour une épreuve dite de masse et pour peu que l'effectif le permette il pourrait être intéressant de créer des catégories : Elite, Populaire, âge
Mais ce n'est que mon avis Very Happy

xsail44

Messages : 69
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 60
Localisation : Sud ouest Nantes
Taille, poids : 1,78M/76kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 7:32

pierrot, le danger c'est l'apparition de carenes a rupture de lignes. tu arrive ainsi a etre toujours dans la jauge.... Laughing

c'est sans fin...

pour le moment on sent encore la culture surf dans la conception mais comme tu le dis plus haut, avec l'apparition des bacs a fleurs on s'en eloigne....


Dernière édition par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 7:35, édité 1 fois

astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 7:35

xsail44 a écrit:Enfin je crois que pour une épreuve dite de masse et pour peu que l'effectif le permette il pourrait être intéressant de créer des catégories : Elite, Populaire, âge
Mais ce n'est que mon avis Very Happy

commencons deja a les organiser et les rendre viables ces courses "populaires" avant de creer des categories.....


astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par joelle le Mer 12 Juin 2013 - 7:37

astrorock a écrit:

le sup, vue de ma fenetre, amateur depuis un an, grandis a une vitesse folle, allimentee par une indutrie de la pav moribonde qui reproduit exactement les memes recettes qui l'on conduite au bord du gouffre.

(...)

la "masse" je pense qu'elle pourais s'epanouir dans des formats de course en ligne de 10km et 5km. l'ete tant qu'as faire. si les pros veulent venir tant mieux sinon tant pis.

(...)


J'essaye d'éviter toutes les comparaisons, elles me paraissent toujours vaines.

Pourtant, ce matin devant mon café, j'ai envie de parler d'un phénomène qui a débarqué de Californie il y a maintenant bien longtemps : le jogging, un truc simple : tu prends tes jambes et tu avances à la vitesse qui te va bien. Pour se lancer un défi, de temps en temps le "joggeur lamda" se propose de participer à un semi-marathon (3h de course pour un débutant-débutant, environ la vitesse d'un SUPeur amateur) à moins qu'il ne tente directement la distance mythique du marathon..... La majorité des "joggeurs" est bien visible le long des parcs, sur les trottoirs quand il fait beau, un peu partout à vrai dire. Ils ne sont pas licenciés. Par contre ils mettent un fric parfois fou dans une paire de "chaussures qui court vite et amortit bien", dans des fringues qui vont bien, dans des vitamines qui font du bien, voire dans des programmes de coaching qui rassurent à défaut de faire courir mieux et plus vite. La consommation est partout. Wink
Je rappelle que pour courir, il suffit de deux jambes munies de deux pieds affublés de chacun leurs orteils clown

Les premiers champions couraient en espadrille, ceux qui ont débarqué de leur "ailleurs" couraient les pieds nus... Aujourd'hui, les meilleurs courent en portant des chaussures que les amateurs n'utilisent pas sinon en ville à la rigueur, pour faire joli au bistrot... Suspect

A ce jour le succès de cette mode de la course à pied (course = race, non?) n'est pas démenti. On peut parler de sport de masse.
Combien de coureurs 100% professionnels au départ d'un marathon qui compte des milliers de personnes?
Quel est le prix d'inscription à un marathon?
Combien de courses de village pour combien de marathons prestigieux?
Ou sont fabriquées les chaussures toujours plus légères et moins solides, néanmoins vendues à prix d'or?
Pourquoi les gens se déplacent-ils fort loin pour "courir" un marathon parfois en... 6h ou plus affraid ?
Je continue?

J'arrête là Smile

Keep paddling Smile et enjoy Smile

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 7:59

bah sur le principe la race je m'en tape, mais le debat est interessant, car il faconne directement le materiel qu'on peut trouver en tant qu'amateur meme si on ne fait pas de course et qu'on aime le beau materiel.

a la limite ca m'arrange, on trouve du matos neuf de l'annee d'avant, voire d'il y a deux ans, excellent pour un poireaux, et a prix cassé.

sauf que c'est malsain et que ca casse le marche de l'occasion.

m'en retourne discuter avec pierrot en mp sur mes delires conceptuels que je vais bien finir par realiser!

le sup universel du futur! Laughing


astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par speedslider le Mer 12 Juin 2013 - 9:58

quelle est ta véritable identité "astrorock"?je suis curieux...

speedslider

Messages : 1562
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 49
Localisation : Saint Louis-La Réunion
Taille, poids : 84 kg 1m92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Mer 12 Juin 2013 - 10:32

astrorock a écrit:pierrot, le danger c'est l'apparition de carenes a rupture de lignes. tu arrive ainsi a etre toujours dans la jauge.... Laughing

c'est sans fin...

pour le moment on sent encore la culture surf dans la conception mais comme tu le dis plus haut, avec l'apparition des bacs a fleurs on s'en eloigne....
en imposant un rapport largeur/épaisseur mini et une certaine platitude de la carène plus un pont plat et auto-videur ce risque doit être évité justement. cela permettrait d'avoir des planches raisonnablement stables, faciles et polyvalentes, donc utilisables sur tous types de parcours. les options de conceptions resteraient suffisamment variées pour les goûts de chacun(e).
niveau prix, c'est pourquoi je rejette l'idée du lest. il faudrait aussi rejeter les planches creuses en sandwich pour décourager les procédés de fabrications trop coûteux, et pour des raisons de sécurité... tant pis pour mes planches en bois.

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 11:10

speedslider a écrit:quelle est ta véritable identité "astrorock"?je suis curieux...



Ben la mienne, j'etais parmis les pionniers du windsurf (j'ai dessine et eu des customs), idem en vtt (je dessine et fait realiser mes vtt singlespeed depuis peu), j'ai fait pas mal de bateaux etant jeune avec loic et stephane peyron, j'avais un tres bon niveau en open d2 sans jamais avoir fais une compet officielle.

le sup j'ai commence cet été, je ne suis pas sponsorisé, j'achete mon materiel. Je suis tres curieux de nature et tres interesse par la conception des mes jouets sportifs.

je suis un refractaire a tout encadrement ou presque. de la compet j'en fais tous les jours au boulot (je suis indepandant), ca me suffit. 

bref un inconnu total.

je serais une sommité, un mec connus je le dirais.


Dernière édition par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 11:16, édité 1 fois

astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Mer 12 Juin 2013 - 11:12

ah mais +1 pierrot, c'est mon idee d'une planche de sup, on se rejoint parfaitement.

pour tes planches en bois, tu peut injecter de la mousse au milieu....

astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par lg64 le Mer 12 Juin 2013 - 17:33

joelle a écrit:
astrorock a écrit:

le sup, vue de ma fenetre, amateur depuis un an, grandis a une vitesse folle, allimentee par une indutrie de la pav moribonde qui reproduit exactement les memes recettes qui l'on conduite au bord du gouffre.

(...)

la "masse" je pense qu'elle pourais s'epanouir dans des formats de course en ligne de 10km et 5km. l'ete tant qu'as faire. si les pros veulent venir tant mieux sinon tant pis.

(...)




J'essaye d'éviter toutes les comparaisons, elles me paraissent toujours vaines.

Pourtant, ce matin devant mon café, j'ai envie de parler d'un phénomène qui a débarqué de Californie il y a maintenant bien longtemps : le jogging, un truc simple : tu prends tes jambes et tu avances à la vitesse qui te va bien. Pour se lancer un défi, de temps en temps le "joggeur lamda" se propose de participer à un semi-marathon (3h de course pour un débutant-débutant, environ la vitesse d'un SUPeur amateur) à moins qu'il ne tente directement la distance mythique du marathon..... La majorité des "joggeurs" est bien visible le long des parcs, sur les trottoirs quand il fait beau, un peu partout à vrai dire. Ils ne sont pas licenciés. Par contre ils mettent un fric parfois fou dans une paire de "chaussures qui court vite et amortit bien", dans des fringues qui vont bien, dans des vitamines qui font du bien, voire dans des programmes de coaching qui rassurent à défaut de faire courir mieux et plus vite. La consommation est partout.  Wink
Je rappelle que pour courir, il suffit de deux jambes munies de deux pieds affublés de chacun leurs orteils  clown

Les premiers champions couraient en espadrille, ceux qui ont débarqué de leur "ailleurs" couraient les pieds nus... Aujourd'hui, les meilleurs courent en portant des chaussures que les amateurs n'utilisent pas sinon en ville à la rigueur, pour faire joli au bistrot...  Suspect

A ce jour le succès de cette mode de la course à pied (course = race, non?) n'est pas démenti. On peut parler de sport de masse.
Combien de coureurs 100% professionnels au départ d'un marathon qui compte des milliers de personnes?
Quel est le prix d'inscription à un marathon?
Combien de courses de village pour combien de marathons prestigieux?
Ou sont fabriquées les chaussures toujours plus légères et moins solides, néanmoins vendues à prix d'or?
Pourquoi les gens se déplacent-ils fort loin pour "courir" un marathon parfois en... 6h ou plus affraid?
Je continue?

J'arrête là  Smile

Keep paddling  Smile et enjoy  Smile
+10 000 Joëlle
Depuis le début je suis cette discussion et j'ai même posté que j'étais d'accord avec JT mais que je doutais que les pros et les marques soient prêts à jouer le jeu.
J'ai bien écrit les pros et les marques car pour moi la catégorie 4m standard ne peut s'adresser qu'aux seuls pros désireux d'en découdre plus équitablement et sans s'encombrer de plusieurs planches.
Lorsqu'une beach-race se court en 12.6 personne ne vous empêche de prendre une 11 ou 10 pieds,de même qu'une course en 14 est ouverte aux tailles inférieures.
Alors pourquoi vouloir changer de quiver.En agissant ainsi vous faites le bonheur des marques qui misent sur le fait qu'étant des consommateurs il nous faut toujours la dernière planche ou la meilleure pagaie.
Le meilleur matériel est celui que l'on sait utiliser à sa pleine mesure.
La meilleure façon de progresser et de s'entraîner et d' adapter son matériel à sa morphologie et à sa pratique.
A quoi sert d'acheter une planche de downwind pour ramer sur un lac ou ou une planche de flat pour une beach-race si on ne tient pas dessus.

Je vais faire un parallèle avec le triathlon que je pratique aussi.
Dans ce sport il y a plusieurs distances, pour tous les goûts et toutes les aptitudes.Et il y a le circuit Ironman qui est le plus médiatisé avec des épreuves dans le monde entier(inscription 500 à 600 euros,une organisation irréprochable,la joie de participer et de faire la même course que les cadors et de peut-être se qualifier pour la finale à Hawai)En gros un peu la Waterman League puissance 100.
Chacun peut participer avec son matériel et selon les épreuves il ya plusieurs profils de course(montagneux ou roulants)de sorte que chacun choisit une épreuve en fonction de ses capacités à faire la course.Il y a bien sûr un classement pro et open avec catégories d'ages.De ce fait le gars qui fait 90 kilos et qui choisit un épreuve en montagne sait à quoi s'attendre et pareil pour celui qui fait 50 kilo sur un parcours plat avec du vent.
Les pros viennent avec du matos de pro et les autres avec leur matos qui pour certain s'apparente à du matos de pro même s' il n'est pas adapté à l'épreuve ou s'ils ne savent pas l'exploiter pleinement mais ils l'ont, question de fierté.
Rassurez-vous,il existe aussi des courses beaucoup moins chères et plus confidentielles qui font aussi le plein de participants.

Tout ceci pour dire que le futur du Suprace est peut-être la,avec un circuit international pour les pros mais incluant une catégorie open(comme à la BOP) et des courses annexes pour un classement fédéral ou tout simplement pour être le champion du village,bref des courses pour tout le monde avec leurs spécificités et libre à chacun de s' engager ou pas.

lg64

Messages : 78
Date d'inscription : 13/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Jeu 13 Juin 2013 - 1:23

LG 64: car pour moi la catégorie 4m standard ne peut s'adresser qu'aux seuls pros désireux d'en découdre plus équitablement et sans s'encombrer de plusieurs planches.........
Pourquoiqu'aux seuls pros? non justement c'est tous les participants.
le but est d'utiliser la même planche pour toutes les diciplines du sport, ce qui est plus accessible niveau prix et transport.

.............................................................
"Lorsqu'une beach-race se court en 12.6 personne ne vous empêche de prendre une 11 ou 10 pieds,de même qu'une course en 14 est ouverte aux tailles inférieures."

... et bien avec la classe 4 m si ça voit le jour ce sera pareil: une 12.6 doit entrer dans la classe! rien ne t'empêche de la rallonger de 19 cm mais si tu sais ramer, surtout sur une beach-race pour un poids léger à moyen, la diférence de performance sera de pas grand'chose.
et en LD pour ceux qui n'ont q'une 14', ils rentreront en catégorie UL, voila tout.
A présent certaines courses de vraie longue distance ne sont ouvertes qu'aux 14', il faudra les ouvrir aux 4 m et ULs. A l'organisation de décider quel classement fédéral comptera. a priori ce serait le 4 m pour tous. à part les vraies longues distances ou downwinds de haut niveau.
quote de l'article de JT qu'il faut bien relire:
"
you can still compete on your
12’6 in the 4 metre class or your 14′ in the Unlimited class (which, as a side note, would see a rebirth in my opinion; the unlimited class would be the only other board class apart from the 4 metre class, and would be the only place where paddlers and shapers are free to experiment with all kinds of sizes and shapes)."

Et après tout, ce qui compte c'est d'aller sur l'eau et de faire fumer les pagaies...Basketball
... mais il faut bien donner matière à réfléchir et à expérimenter à tous les apprentis-sorciers de l'archi navale et du shape.
le sport n'a pas besoin que de muscles, il a aussi besoin de créativité.

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par joelle le Jeu 13 Juin 2013 - 7:31

Pierrot a écrit:(...)
Et après tout, ce qui compte c'est d'aller sur l'eau et de faire fumer les pagaies...Basketball
... mais il faut bien donner matière à réfléchir et à expérimenter à tous les apprentis-sorciers de l'archi navale et du shape.
le sport n'a pas besoin que de muscles, il a aussi besoin de créativité.



+1000

Et ce que je trouve merveilleux avec la Stand Up Paddle c'est que le challenge consiste à faire évoluer une planche (donc un objet simple au départ) afin qu'elle glisse mieux tout en restant belle. 
Smile
Pour le commun des pratiquants, c'est (à mon avis) toujours l'esthétisme qui finit par primer. Je rêve d'une planche qui glisse parfaitement (j'en ai déjà eu sous les pieds, je ne vais pas plus vite mais le plaisir est démultiplié) et qui reste une planche, un objet simple en apparence, sur laquelle je me sens bien en toute circonstance. Le plaisir des yeux faisant partie intégrale du bien-être Smile

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par astrorock le Jeu 13 Juin 2013 - 7:38

+1 aussi.

voila, il faut que l'oeuil y trouve son compte.

halte aux bacs a fleurs!Evil or Very Mad

astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Lun 17 Juin 2013 - 5:16

Joëlle: " Le plaisir des yeux faisant partie intégrale du bien-être "
Smile Cool

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par DELTE le Lun 17 Juin 2013 - 8:44

Les architectes navals auront beau faire, en SUP la largeur fait la différence de glisse. Entre une 24 et 26 on sent déjà plus de glisse. Je ne parle pas de la comparaison entre 24 et 30. Faut carrément changer de pale, prendre plus gros en 24 tellement ça gicle.
Bon, après l'équilibre c'est autre chose sachant que morphologiquement certains seront avantagés.
J'ai tout faux ou quoi ??

DELTE

Messages : 291
Date d'inscription : 01/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Pierrot le Dim 30 Juin 2013 - 8:45

...Delte attention ça dépend surtout si la planche est adaptée au rameur et aux conditions!!! je suis en train de me rendre compte qu'avec la technique des meilleurs pas besoin d'aller vers un rétrécissement à outrance quand un Connor Baxter te lance une 14' à un Fn de 0,6 sur 200 m soit une fois et demie la vitesse supposée limite... affraid  et tout ça sur une starboard sprint, une planche finalement très plate et pas si étroite que cela, pas une carène de canoë!!! et ET pas loin derrière en plus de la forme de la planche qui est du type semi-planante tendue il y a bien sur surtout la technique de rame. je ne vois pas de raison qu'un champion ne puisse pas faire aussi bien sur une planche de 4m de long.... si la planche va bien et que la technique de rame va avec.
ma règle est simple: au maitre-bau, épaisseur mini pas moins que 1/7 de la largeur,et pas plus que 1/6 , pont auto-videur, pas de concave sur le pont supérieur à 1 cm sur 55 cm de large ( au maitre bau) et sur 2 m de long, et pas de concave supérieur à 4 cm sur toute la largeur du pont et à 7 cm sur toute la longueur du pont, ça devrait suffire et c'est facile à vérifier. les planches super étroites verront des coureurs avec les pieds dans l'eau.
et bien sur aux organisateurs de courses d'imposer dans leurs events une planche unique pour les épreuves en ISC. par contre tout ce qui ne retre pas en ISC sera en UL. la tout est permis, multis, foils, etc... Bon pour les épreuves de Ld on pourra toujours courir en UL, mais la chacun sait que les engins extrèmes en pleine mer c'est pas le top... donc chacun restera raisonnable!

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le futur du SUP Race

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum