Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Michel 44 le Dim 19 Aoû 2012 - 23:30

Nous voyons parfois des déclarations bien sympathiques mais malheureusement peu réalistes sur le SUP race aux jeux olympiques. Comme je m'intéresse aussi de près à cette question pour un autre sport (le roller de vitesse), j'en profite pour donner un peu d'info suite à la réunion du CIO à Durban.

L'annonce officielle sur les candidatures (des sports) qui seront examinées pour 2020:
http://www.olympic.org/fr/cio?articlenewsgroup=-1&articleid=133067

Extrait pour les JO d'été:
Les membres de la CE sont également convenus d'une liste de sports retenus pour une éventuelle admission au programme sportif des Jeux de l'Olympiade en 2020. Ces sports sont les suivants : le softball, le baseball, le karaté, le squash, le roller, le wushu, le wakeboard et l'escalade sportive. L'un de ces sports pourrait ainsi être admis au programme sportif des Jeux de 2020, lequel sera entériné lors de la 125e Session du CIO à Buenos Aires en 2013. Le programme des Jeux peut inclure 28 sports au maximum.

Le surf ou le SUP n'y figurent pas (le sport pour le CIO c'est le surf, représenté par l'ISA reconnue par le CIO pour ce sport, le SUP race en est une discipline). Par ailleurs, il ne faut pas oublier que pour que l'un des huit candidats (voire deux) soit présent en 2020, il faut d'abord que l'un des sports actuels (voire deux) soit évincé, puisque le nombre de sports est limité à 28. D'ailleurs les sports précédemment évincés continuent à être candidats (softball, baseball).

L'olympisme, un long chemin bien difficile pour les "petits" sports (sauf ceux d'hiver, mais les JO d'hiver ne sont pas comparables à ceux d'été, je le formule comme ça pour ne vexer personne)....

Mais beaucoup de sports vivent bien sans être olympiques, en France ce qui est important est d'abord d'être reconnue comme une discipline de haut niveau par le ministère. Step by step Smile


Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par jipé le Lun 20 Aoû 2012 - 11:07

Merci d'avoir éclaire ma lanterne a ce sujet Michel ! En effet même si certains ( nouveaux) sports semblent avoir tous les critères pour être candidats a l' olympisme, les places sont chères et je subodore que certains critères officieux entrent en ligne de compte...quitte a éloigner les buts de l'olympisme quant a son universalité et ses valeurs humaines...Wink

jipé

Messages : 627
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 52
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Eric le Lun 20 Aoû 2012 - 11:38

C'est pas pour demain à travers la fédé internationale de Surf mais que ce passerait-il si la fédé internationale de Kayak se reveillait d'un coup ? Le SUP pourrait rentrer comme discipline de Kayak ? (je ne fais que poser la question, je ne suis ni pour ni contre)

_________________
Si vous avez des difficultés à vous inscrire ou à vous connecter, contactez moi par MP

Eric
Admin

Messages : 2642
Date d'inscription : 07/05/2009
Localisation : Fuerteventura !
Taille, poids : 173cm, 76kg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.supfrance.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Pierrot le Lun 20 Aoû 2012 - 11:47

moi non plus, mais sur que pour la race sur eau plate c'est plus proche du canoë ou kayak.

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Michel 44 le Lun 20 Aoû 2012 - 12:08

@jipé
Oui, bien sûr, mais pour avoir une chance d'être retenu il faut d'abord être candidat. Smile

Ceci dit, ce n'est pas une critique de ma part, je conçois bien que l'ISA ne soit pas prête pour une candidature olympique, il faut un solide dossier (le SUP est bien trop jeune, il n'y a eu qu'un seul championnat du monde avec trop peu de pays vis-à-vis des critères olympiques) et de solides appuis dans les comités nationaux olympiques de différents pays. On en est très loin actuellement.

C'est un énorme travail de préparation de plusieurs années, et ce n'est pas possible de déposer une candidature bâclée.

Bref, mon propos n'était que de faire le point sur cette question à travers une info que j'avais Smile



Sinon Eric j'imagine que la réponse à ta question dépend de deux aspects:

- l'ISA est reconnue par le CIO pour les différentes disciplines du surf, et c'est l'ISA qui a organisé le championnat du monde de SUP surf et SUP race. Je vois mal aujourd'hui le CIO reconnaître l'ICF (canoë-kayak) comme gestionnaire du SUP race. Il y a deux ans de retard pour l'ICF là.

- à supposer que cette question préliminaire soit réglée, il suffirait en théorie à l'ICF de mettre une course de SUP race comme épreuve au programme des jeux. Pour le canoë-kayak il y a deux disciplines olympiques au programme, course en ligne (12 épreuves) et slalom (4 épreuves). On peut imaginer le SUP race comme une épreuve de la course en ligne. Mais pour cela il faudrait très probablement supprimer une autre épreuve de la course en ligne, comme l'a fait l'ISAF (voile) en décidant de supprimer la planche à voile pour la remplacer par le kite (débat qui n'est pas clos d'ailleurs). C'est le même cas de figure, un changement d'épreuve, le sport voile n'a pas de disciplines olympiques identifiées et a droit à une dizaine d'épreuves.

Et supprimer une épreuve de canoë-kayak pour l'ICF (afin de la remplacer par le SUP race), c'est quand même se tirer une balle dans le pied. Obtenir une épreuve supplémentaire de la part du CIO, ce n'est pas du tout dans l'air du temps, mais là seule la fédé de kayak pourrait nous en dire plus sur le sujet.

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Pierrot le Lun 20 Aoû 2012 - 13:46

... Bureaucratie, quand tu nous les pompes!!!!

Pierrot

Messages : 2055
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51
Localisation : Sur l'eau ou in garage.
Taille, poids : 1.80 m - 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par phil m le Lun 20 Aoû 2012 - 14:27

le sup est jeune, en pleine croissance et très dynamique.
si l'on regarde les fédés olympiques, on ne peut pas utiliser les mêmes qualificatifs, mais plutot grosse structure hiérarchisée avec bcp de monde qui prêche pour sa paroisse.
le coté sportif est très fort pdt les jo, mais il y a tt les accotés qui empiètent le sport, le dépassement de soi, le respect des autres (fucking rosbeef en aviron, cela me fait bondir de voir à quoi on arrive...).
on voit et entend des gars et filles qui se préparent comme des dingues et qui restent simples, pas des footeux qui font la gueule.

le plaisir est sur l'eau, pas besoin de truc si gros pour être reconnu
la liberté c'est bon, qd tu structure, tu en perds forcément
bon vent

phil m

Messages : 299
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 46
Localisation : dieppe 76

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Yann06 le Mar 21 Aoû 2012 - 9:05

La discussion semble prématurée pour le SUP, qui est un sport jeune. De plus est ce que le SUP aurait besoin (tout comme le surf) de se forcer a rentrer dans le moule contraignant des J.O.?

L'epreuve reine actuelle me semble etre la traversée Molokai Oahu, et, perso, ca me va tres bien si ca reste comme ca.

On l'a vu avec la PAV, les criteres d'admission aux J.O. peuvent etre handicapant ou au moins limitant (obligation d avoir un support bon marché, tres répandu, utilisé partout). Entre la Windglider , la Lechner ou la RSX, on ne peut pas dire que l'olympisme ait fait progresser la PAV ...

Et je ne trouve pas que les sports "hors jeux" se portent si mal (Golf, surf, rugby, foot us, baseball, etc).


Yann06

Messages : 67
Date d'inscription : 01/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Yann06 le Mar 21 Aoû 2012 - 9:11

Eric a écrit:C'est pas pour demain à travers la fédé internationale de Surf mais que ce passerait-il si la fédé internationale de Kayak se reveillait d'un coup ? Le SUP pourrait rentrer comme discipline de Kayak ? (je ne fais que poser la question, je ne suis ni pour ni contre)

Les disciplines de Kayak ou de Canoe sont limitées dans leurs distances. Je ne crois pas que ca rendrait service au SUP de voir une epreuve de Race sur 2000m (la distance max en K et C) et sur plan d eau fermé.

L autre probleme des J.O. est que les plans d eau exterieurs (pour la voile) sont de qualité tres variables selon les endroits ou se deroulent les Jeux.

Je crois donc que le SUP est assez loin d etre pret a postuler.

Yann06

Messages : 67
Date d'inscription : 01/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par phil m le Mer 22 Aoû 2012 - 8:49

un point de vue averti sur l'olympisme et du passage de la planche au kite
http://www.voilesetvoiliers.com/voile-legere/affaire-kite-vs-planche-neil-pryde-le-kite-n-a-pas-sa-place-dans-lolympisme/
gardons le sup comme un moyen de liberté, de plaisir sur l'eau...
et pourtant j'ai rêvé de participer aux jeux...

phil m

Messages : 299
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 46
Localisation : dieppe 76

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Iceman le Mer 22 Aoû 2012 - 9:58

Eric a écrit:C'est pas pour demain à travers la fédé internationale de Surf mais que ce passerait-il si la fédé internationale de Kayak se reveillait d'un coup ? Le SUP pourrait rentrer comme discipline de Kayak ? (je ne fais que poser la question, je ne suis ni pour ni contre)

Il faudrait commencer par avoir une gestion partagée du SUP entre les deux fédérations avec, pour la FFCK, la gestion des pratiques type course en ligne (sprint, courte et moyenne distance, marathon comme en canoë et en kayak) et eau vive. La seule gestion du support par la FFS est un frein au développement de la pratique sportive à l'intérieur des terres. L'idéal aurait été, évidemment, une fédération indépendante qui elle seule serait capable de représenter toutes les facettes du sport (et il y en a).


Iceman

Messages : 2505
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 42
Localisation : Au pays des biloutes
Taille, poids : 1,79m / 87kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Michel 44 le Mer 22 Aoû 2012 - 13:45

Toute médaille a son revers.

Fédé indépendante ? Pas de participation au championnat du monde ISA, pas de retombées de notoriété (à l'échelle de celle de "notre" sport, bien sûr) pour le titre d'Antoine. Et de plus le Ministère ne veut pas de nouvelle fédé (à ma connaissance, me contredire si je me trompe sur ce point).

FFCK pour le SUP race ? Même résultat, pas de championnat du monde ISA. Ne lâchons pas la proie (le mondial SUP race) pour l'ombre (un miracle conduisant à participer aux JO en 2020 au plus tôt).

Séparer eau douce et eau salée ? Difficile, pour plein de raison. D'abord je crois que pour le ministère c'est "un support, une fédération délégataire" (pareil, me contredire si je me trompe), ensuite comment organiser les compétitions avec deux fédérations délégataires en France selon la salinité de l'eau? Deux championnats de France et deux circuits alors que les meilleurs compétiteurs sont les mêmes ? (et pour plaisanter le cas des lagunes sera délicat). Seule l'eau vive pourrait être à part, le slalom eau vive (s'il est créé un jour) nécessiterait un entrainement spécifique intensif sur les parcours de la FFCK, j'imagine (en fait je n'y connais rien, là).

Je pense que nous avons deux exemples en cours de ce qu'il ne faut pas faire.
Le premier est le kite, qui n'est pas à la FFV alors que l'ISAF gère voile et kite vis-à-vis du CIO. Ce n'est pas la raison du mic-mac actuel au sein de l'ISAF, mais ça met sérieusement la FFV (et donc ses planchistes) en difficulté sur ce dossier.
Le second est le paddleboard, qui n'est pas à la FFS (pour de bonnes raisons historiques, là n'est pas la question). Le résultat, c'est que les paddleboarders français ne vont pas au championnat du monde de SUP et paddleboard organisé par l'ISA. Tout le monde est perdant, les paddleboarders et le team FFS qui ne peut pas compter sur eux pour le classement par équipes.

A mon avis il faut faire simple pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis. Le SUP surf et race c'est l'ISA, donc le SUP surf et race c'est la FFS.

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par lg64 le Mer 22 Aoû 2012 - 15:04

Michel 44 a écrit:Toute médaille a son revers.

Fédé indépendante ? Pas de participation au championnat du monde ISA, pas de retombées de notoriété (à l'échelle de celle de "notre" sport, bien sûr) pour le titre d'Antoine. Et de plus le Ministère ne veut pas de nouvelle fédé (à ma connaissance, me contredire si je me trompe sur ce point).

FFCK pour le SUP race ? Même résultat, pas de championnat du monde ISA. Ne lâchons pas la proie (le mondial SUP race) pour l'ombre (un miracle conduisant à participer aux JO en 2020 au plus tôt).

Séparer eau douce et eau salée ? Difficile, pour plein de raison. D'abord je crois que pour le ministère c'est "un support, une fédération délégataire" (pareil, me contredire si je me trompe), ensuite comment organiser les compétitions avec deux fédérations délégataires en France selon la salinité de l'eau? Deux championnats de France et deux circuits alors que les meilleurs compétiteurs sont les mêmes ? (et pour plaisanter le cas des lagunes sera délicat). Seule l'eau vive pourrait être à part, le slalom eau vive (s'il est créé un jour) nécessiterait un entrainement spécifique intensif sur les parcours de la FFCK, j'imagine (en fait je n'y connais rien, là).

Je pense que nous avons deux exemples en cours de ce qu'il ne faut pas faire.
Le premier est le kite, qui n'est pas à la FFV alors que l'ISAF gère voile et kite vis-à-vis du CIO. Ce n'est pas la raison du mic-mac actuel au sein de l'ISAF, mais ça met sérieusement la FFV (et donc ses planchistes) en difficulté sur ce dossier.
Le second est le paddleboard, qui n'est pas à la FFS (pour de bonnes raisons historiques, là n'est pas la question). Le résultat, c'est que les paddleboarders français ne vont pas au championnat du monde de SUP et paddleboard organisé par l'ISA. Tout le monde est perdant, les paddleboarders et le team FFS qui ne peut pas compter sur eux pour le classement par équipes.

A mon avis il faut faire simple pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis. Le SUP surf et race c'est l'ISA, donc le SUP surf et race c'est la FFS.

Bonne vision des choses mais est-ce que la FFS est prête à s'occuper un peu de la race en tant que discipline de SUP?

lg64

Messages : 78
Date d'inscription : 13/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Iceman le Mer 22 Aoû 2012 - 16:13

Michel 44 a écrit:
Le premier est le kite, qui n'est pas à la FFV alors que l'ISAF gère voile et kite vis-à-vis du CIO. Ce n'est pas la raison du mic-mac actuel au sein de l'ISAF, mais ça met sérieusement la FFV (et donc ses planchistes) en difficulté sur ce dossier.

Le windsurf, dépendant de la FFV, ça n'a rien donné de bon.
Pour moi la répartition FFS / FFCK n'est pas juste une question de salinité. Il faut bien voir qu'il n'y a pas de club FFS à l'intérieur des terres, qu'aujourd'hui la réalité c'est que des clubs de kayaks s'équipent et gèrent du SUP en dehors de toute reconnaissance fédérale, que ce soit de la part de la FFS comme de leur propre fédération. Sans se limiter à la compétition, comment gérer les choses ? Il me semble qu'en s'appuyant sur l'existant (les clubs déjà présents sur le territoire et affiliés FFCK) les choses seraient plus simples.
S'il y a bien un dénominateur commun, c'est la pagaie (que l'on fasse de la balade, de la race sur eau plate ou en mer, ou du SUP surf). Mon avis, c'est que la FFCK aurait été mieux à même de gérer le SUP que la FFS, le kayak étant déjà un support associés à des pratiques sur tous les plans d'eau (eau vive, course en ligne, rando et/ou courses en mer, surf, ...). La FFS n'a ni cette expérience ni la répartition des structures et des clubs sur le territoire permettant une bonne gestion d'un sport en plein boum.

Iceman

Messages : 2505
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 42
Localisation : Au pays des biloutes
Taille, poids : 1,79m / 87kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par cloclo le Mer 22 Aoû 2012 - 18:25

[quote="IcemanS'il y a bien un dénominateur commun, c'est la pagaie (que l'on fasse de la balade, de la race sur eau plate ou en mer, ou du SUP surf). Mon avis, c'est que la FFCK aurait été mieux à même de gérer le SUP que la FFS, le kayak étant déjà un support associés à des pratiques sur tous les plans d'eau (eau vive, course en ligne, rando et/ou courses en mer, surf, ...). La FFS n'a ni cette expérience ni la répartition des structures et des clubs sur le territoire permettant une bonne gestion d'un sport en plein boum.
[/quote]

Pas trop d'accoed sur ce point, quand on voit comment la FFCK gère la pirogue par exemple.
Ne serait ce que par rapport à l'équipement obligatoire : botillons, gilet, etc... Non merci.

Le SUP vient du surf et c'est très bien que se soit la FFS qui gère ça, mais c'est clair qu'il va falloir qu'ils se bougent un peu plus Wink .


cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par speedslider le Mer 22 Aoû 2012 - 19:35

que donnerait un bon rameur SUP sur un autre support olympique?..qu'en penses tu Eric?

speedslider

Messages : 1561
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 49
Localisation : Saint Louis-La Réunion
Taille, poids : 84 kg 1m92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par phil m le Jeu 23 Aoû 2012 - 6:54

cloclo
cela sort un peu du sujet
qd tu parles des éléments de sécurité gilets, botillons, je rajoute bout de remorquage, moyen lumineux, voir compas, carte, vhf, à boire et manger...
MAIS la grosse différence ,c'est que le sup est encore un engin de plage, alors qu'en kayak et pirogue tu peux aller à 6 milles nautiques d'un abri, donc aller sur une ile à 12mn. voir +...
ce n'est plus la même nav, c'est un autre domaine, qu'il faut apprendre et respecter. tu peux être un bon surfeur, et un mauvais marin, même s'il y a des choses à transférer.
c'est le minimum, surtout si tu encadres et que tu dois parer à toutes éventualités.
on n'est pas à hawai, et les risques d'hypothermie arrive assez vite. je ne suis pas fakir et marcher sur des moules, silex ou autres rochers cela ne me branche pas, mais sur une galère tu peux être amener à sortir au plus proche et ce n'est pas tjs une plage de sable.
j'adore le sup surf et le kmer, même si le terrain de jeu est parfois le même, qd tu explores les possibilitée des 2 engins, ce n'est plus tellement comparable.

entre les inuits et les hawaïens, je parle des anciens qui ont inventé nos pratiques, il y a un respect de la mer.
tu ne peux pas ouvrir ces pratiques à tt le monde sans un minimum de précaution et de règles de sécu qui vont avec.

bon vent bonne vague

phil m

Messages : 299
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 46
Localisation : dieppe 76

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par phil m le Jeu 23 Aoû 2012 - 7:03

pour répondre à jb
regarde ce qu'a fait jamie o'brian à sunset... tu lui met une pagaie et une grosse planche, et il doit tout réapprendre. et toi, sur un parcours olympique avec frank david?
c'est tellement spécialisé, technique avec des milliers d'heures d’entraînements que c'est quasi inaccessible.
pour une médaille, il ne faut pas être bon il faut être un extra terrestre (salut eric!) d'ailleurs pour progresser, eric fait de la pirogue, bientôt du canoé ou kayak?

phil m

Messages : 299
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 46
Localisation : dieppe 76

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Eric le Jeu 23 Aoû 2012 - 12:28

Je fais de la pirogue et je ne dirais pas non à un surfski mais c'est impossible d'avoir tous les jouets...Et même si je les avaient tous je n'aurai pas le temps de tous les utiliser...l'été dernier j'ai fais quelques sessions (humides) de k1 sprint et je serais curieux d'essayer le c1 sprint.
Je pense que les bons suppeurs ont des facilités pour débuter dans les autres sports de rame/pagaie de même qu'un bon kayakiste/céiste à des facilité pour apprendre le SUP, mais ça ne va pas plus loin à moins qu'ils ne s'investissent vraiment dans leur nouveau choix de discipline.

_________________
Si vous avez des difficultés à vous inscrire ou à vous connecter, contactez moi par MP

Eric
Admin

Messages : 2642
Date d'inscription : 07/05/2009
Localisation : Fuerteventura !
Taille, poids : 173cm, 76kg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.supfrance.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeux Olympiques: ce n'est pas pour demain

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum