Roller Backside

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par colas le Mar 3 Jan 2012 - 7:30

Le maitre du roller, Luke Egan, dans ses oeuvres




colas

Messages : 1769
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 56
Localisation : Cannes

Voir le profil de l'utilisateur http://colas.nahaboo.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par multisport le Mer 4 Jan 2012 - 20:46

Celui-ci me paraît engagé sans débordé, perso, j'aime:

multisport

Messages : 620
Date d'inscription : 07/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par multisport le Mer 4 Jan 2012 - 20:58

Je ne maîtrise pas du tout mon sup et le sup en général, mais mes expériences et différentes pratiques sportives me "permettent" de tenter d'expertiser un mouvement pour essayer de le comprendre. Je ne donne que mon avis, sans vouloir donner de leçon, ni même penser avoir raison.

J'ai le sentiment que lorsque l'on fait un appel débordé, c'est pour tourner plus court et de manière "plus vive" autour du point fixe qu'apporte la pagaie.
Les Kai et les Leco sont souvent dans la zone critique de la vague dans laquelle il ne faut pas rester beaucoup plus longtemps.
Egalement comme le corps visse et dévisse sur une plus grande amplitude, ils ont plus de force et cela leur permet donc de ramener plus facilement le Sup dans la vague en passant par une position très à midi.

Lorsque l'on tourne comme sur la photo ci-dessus, la pagaie devient plus un appui pour favoriser le "carving", la glisse du roller. Le rayon est donc plus grand. On le favoriserait plus pour enchaîner sur un cutback ou un cutback roundhouse.

Pour moi, la différence est là (je décris un ressenti, je suis loin de faire tout ça):
- en appel débordé, j'appelle avec la pagaie dans le but de tourner autour de la pagaie. Comme ça appelle, ça tourne plus court.
On peut tourner court et vite sans avoir une vitesse d'approche de folie; c'est la lèvre qui repoussera. Avec cette technique, on ralentit à midi et on accélère quand on redescend dans la partie la plus abrupte de la vague.
- en appui "classique", je m'appuie sur la pagaie pour favoriser la prise de carre en gérant mieux l'équilibre et mes appuis dans le but de
transmettre plus d'appui dans le rail du Sup et d'optimiser la relance. On peut tourner avec de la vitesse et en conserver pour repartir aussi vite.

Au vue de mes tentatives par intuition, je tente plus facilement en appel débordé et cela vient plus naturellement.
Comme d'autres l'ont déjà exprimé, c'est sûrement dû au fait que je fais un peu de kayak.
Aussi cela s'explique qu'aujourd'hui: je me rends compte que j'ai du mal à prendre de la vitesse en Sup (pas de passé de surfer ou autre suffisant).
Du coup, j'ai du mal à carver car il me manque toujours un peu de vitesse pour boucler alors l'appel débordé m'apporte l'appui nécessaire qui compense mon manque de vitesse.

Je pense aussi qu'il ne faut ré-inventer complètement tout ce qui tourne autour de la pagaie dans le sport qu'est le sup.
Il faut s'inspirer de ceux qui l'utilisent depuis bien plus longtemps que nous comme les kayakistes en rivière.
Il faut juste adapter les techniques et connaissances du kayak en général à nos contraintes de pratiques et de tailles de pagaies et de milieux.
En Sup, on se fabrique de la vitesse en glissant sur la vague. En se déplaçant dans ou sur l'eau, notre pagaie offre de l'appui, de l'inicdence. En kayak, c'est la vitesse de l'eau qui interagit de la même manière autour de la pale Wink
Les bons comme Cloclo, Eric, et tous les autres d'ailleurs, je vous invite à vous initier au kayak slalom en rivière. Vous verrez plus votre pagaie du même oeil Wink
Et elles risquent de devenir encore plus importantes à vos yeux en surf Cool et sera peut-être encore un meilleure arme en compétition Cool

Voilà pour mon avis, je trouve ces sujets intéressants Very Happy car ils font évoluer et donnent envie d'essayer de faire autrement.

Je vous invite à me dire si je me trompe ou si mon point de vue semble cohérent sur l'approche de la pagaie, de son utilité et bien sûr sur le roller backside bounce

multisport

Messages : 620
Date d'inscription : 07/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par cloclo le Mer 4 Jan 2012 - 21:50

colas a écrit:Le maitre du roller, Luke Egan, dans ses oeuvres




Ca date un peu mais c'est toujours aussi impressionnant, dommage de na pas voir plus de vidéos ou photos de Luke Egan. En surf son roller backside est redoutable, visiblement il a parfaitement réussit à transposer sa technique surf sur son sup.

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par cloclo le Mer 4 Jan 2012 - 21:58

multisport a écrit:Celui-ci me paraît engagé sans débordé, perso, j'aime:

Colin à une technique bien particulière concernant son utilisation de la pagaie, en backside il garde toujours sa pagaie du même coté, même au bottom, il ne change jamais. Pareil en frontside, toujours la pagaie du même coté.

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par cloclo le Mer 4 Jan 2012 - 22:04

multisport a écrit:Je ne maîtrise pas du tout mon sup et le sup en général, mais mes expériences et différentes pratiques sportives me "permettent" de tenter d'expertiser un mouvement pour essayer de le comprendre. Je ne donne que mon avis, sans vouloir donner de leçon, ni même penser avoir raison.

J'ai le sentiment que lorsque l'on fait un appel débordé, c'est pour tourner plus court et de manière "plus vive" autour du point fixe qu'apporte la pagaie.
Les Kai et les Leco sont souvent dans la zone critique de la vague dans laquelle il ne faut pas rester beaucoup plus longtemps.
Egalement comme le corps visse et dévisse sur une plus grande amplitude, ils ont plus de force et cela leur permet donc de ramener plus facilement le Sup dans la vague en passant par une position très à midi.

Lorsque l'on tourne comme sur la photo ci-dessus, la pagaie devient plus un appui pour favoriser le "carving", la glisse du roller. Le rayon est donc plus grand. On le favoriserait plus pour enchaîner sur un cutback ou un cutback roundhouse.

Pour moi, la différence est là (je décris un ressenti, je suis loin de faire tout ça):
- en appel débordé, j'appelle avec la pagaie dans le but de tourner autour de la pagaie. Comme ça appelle, ça tourne plus court.
On peut tourner court et vite sans avoir une vitesse d'approche de folie; c'est la lèvre qui repoussera. Avec cette technique, on ralentit à midi et on accélère quand on redescend dans la partie la plus abrupte de la vague.
- en appui "classique", je m'appuie sur la pagaie pour favoriser la prise de carre en gérant mieux l'équilibre et mes appuis dans le but de
transmettre plus d'appui dans le rail du Sup et d'optimiser la relance. On peut tourner avec de la vitesse et en conserver pour repartir aussi vite.

Au vue de mes tentatives par intuition, je tente plus facilement en appel débordé et cela vient plus naturellement.
Comme d'autres l'ont déjà exprimé, c'est sûrement dû au fait que je fais un peu de kayak.
Aussi cela s'explique qu'aujourd'hui: je me rends compte que j'ai du mal à prendre de la vitesse en Sup (pas de passé de surfer ou autre suffisant).
Du coup, j'ai du mal à carver car il me manque toujours un peu de vitesse pour boucler alors l'appel débordé m'apporte l'appui nécessaire qui compense mon manque de vitesse.

Je pense aussi qu'il ne faut ré-inventer complètement tout ce qui tourne autour de la pagaie dans le sport qu'est le sup.
Il faut s'inspirer de ceux qui l'utilisent depuis bien plus longtemps que nous comme les kayakistes en rivière.
Il faut juste adapter les techniques et connaissances du kayak en général à nos contraintes de pratiques et de tailles de pagaies et de milieux.
En Sup, on se fabrique de la vitesse en glissant sur la vague. En se déplaçant dans ou sur l'eau, notre pagaie offre de l'appui, de l'inicdence. En kayak, c'est la vitesse de l'eau qui interagit de la même manière autour de la pale Wink
Les bons comme Cloclo, Eric, et tous les autres d'ailleurs, je vous invite à vous initier au kayak slalom en rivière. Vous verrez plus votre pagaie du même oeil Wink
Et elles risquent de devenir encore plus importantes à vos yeux en surf Cool et sera peut-être encore un meilleure arme en compétition Cool

Voilà pour mon avis, je trouve ces sujets intéressants Very Happy car ils font évoluer et donnent envie d'essayer de faire autrement.

Je vous invite à me dire si je me trompe ou si mon point de vue semble cohérent sur l'approche de la pagaie, de son utilité et bien sûr sur le roller backside bounce

Ton analyse est intéressante et ça a du sens.

C'est clair que serait une bonne expérience d'essayer le kayak de slalom en rivière, pourquoi si jamais un jour j'ai l'occas.

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par phil m le Ven 6 Jan 2012 - 11:25

le canoé slalom est surement le support le plus riche, délicat et technique pour découvrir toute les facettes d'une pagaie simple...on sent tout de suite action et réaction de l'appui.
mais déja avec du kayak rivière, une fois que tu sens les appuis en stop reprise, godille...

+1 pour multisport
une différence ds les 2 rollers, on est plus ou moins excentré de la board. en débordé, on reste avec un corps plus au dessus du flotteur avec une pale plus proche, petit rayon: on tourne plus court. avec bcp de vitesse en débordé la torsion au niveau du dos doit devnir limite. sauf pour certain et voilà une vidéo de keahi DA à 1'07'' qui tape un super roller débordé, complètement excentré avec de la vitesse
http://www.youtube.com/watch?v=TmuYGkWO4tg&feature=player_embedded#!
en appel classique, avec de la vitesse, l'appui de la pale est bcp plus loin de la board, plus grand rayon, le corps se retrouve entre allongé entre les appuis pieds et mains, avec même l'impression de mettre tout son poids de corps sur la pagaie pendant une fraction de seconde. c'est une super sensation, comparable au roller backside en windsurf avec l'appui a contre sur la voile.
on voit bien l'appui avec le dos de la pale de colin à l'intérieur, la pagaie ne sert pas qu'à tirer mais aussi à poussser a ce moment là.
alors que celui avec la board verte (une photo un peu plus haut)en débordé la pale n'est pas ds l'eau!!
celui d'egan en classique, si on regarde bien le manche : il est ceintré, c'est bien qu' il appuit dessus pour amplifier sa manoeuvre.
vu la taille d'un sup/shorboard il faut bien une pagaie. je serais curieux de savoir comment un cador surf/sup analyse la différence de sensations.

a+

phil m

Messages : 299
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 46
Localisation : dieppe 76

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roller Backside

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum