petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par jipé le Jeu 16 Mai 2013 - 10:41

Alors si je comprend bien ton raisonnement auquel j'adhère totalement Michel, le seul moyen d'avancer sur le plan national est de créer un comité régional...puisqu'en effet le comité SUP national qui a été créé après le comité SUP régional PACA, je suis bien non, dites moi si je me trompe..., ne peut communiquer qu'avec un comité régional... Wink Wink scratch

Autrement dit, heureusement que le sergent Pinaud a créé un comité loco-régional SUP Paca pour qu'un comité national SUP puisse être créé pour dialoguer avec lui ! Non ???

...et dialoguer avec les autres bien sûr !...ces comités régionaux qui n'existent pas encore et ont sans doute tout un tas d'infos dans leur boite aux lettres fantomatique...

Le p^roblème, c'est que pour créer un comité, il faut créer une association indépendante des clubs, donc remettre à la poche pour l'agrément, l'affiliation et toput le tintouin, sans parler du bureau a créer, des réunions, des CR d'AG, des statuts à faire évoluer...la France est une usine à GAZ sans plus la moindre énergie à force de la gâcher !! Aloha les aléas de la Loi ! Wink

jipé

Messages : 627
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 52
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 10:45

jipé je réexplique ce qu'est un comité de ligue (en fait à la FFS ça s'appelle une commission), je n'ai pas dû être clair en employant le terme comité qui n'est pas utilisé pour les disciplines à la FFS.

Ce n'est pas une personne morale (seule la ligue l'est), c'est une organisation interne de la ligue, conforme à ses statuts et à son règlement intérieur, déléguant l'organisation du SUP à sa commission SUP.

Sur le plan juridico-administratif c'est simplissime, la seule difficulté est toujours de trouver des bonnes volontés qui bossent réellement.

Et ce n'est pas le seul moyen d'avancer sur le plan national, mais c'est le seul pour bâtir quelque chose de cohérent et relayé vers les clubs. La commission SUP fédérale pourrait réussir à pondre des règlements seul, mais pas à organiser la compétition.


Dernière édition par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:38, édité 5 fois

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par la Cigale Surf Club le Jeu 16 Mai 2013 - 10:50

le Comite PACA a une Commission SUP comme la fede maintenant !
On parle de commission SUP pas de comite !
si tu es President d'un club de surf tu fais obligatoirement partie d'un Comite Regional ou meme d'un comite Departemental !

la Cigale Surf Club

Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : sainte maxime ( golf de saint tropez)

Voir le profil de l'utilisateur http://lacigalesurfclub.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par la Cigale Surf Club le Jeu 16 Mai 2013 - 10:56

STRUCTURE INTERNE DE LA FFS
SECTION II : LES COMMISSIONS
850 Généralités
860 Rôle
SECTION II - LES COMMISSIONS
Article 850 : Généralités
La création de Commissions, la suppression, la transformation ou la fusion des Commissions existantes sont du ressort du
Comité Directeur sur proposition du Bureau Exécutif. Ce dernier harmonise les calendriers des différentes Commissions avec
les Présidents de celles-ci.
Article 860 : Rôle - Fonctionnement
a) Composition
Les Commissions sont placées sous la responsabilité d'un Président nommé par le Comité Directeur de la FFS.
Sauf dispositions contraires du règlement intérieur, les Commissions :
- sont composées de trois (3) membres au minimum désignés par le Comité Directeur de la F.F.S sur proposition du Président
de la Commission concernée. Le Président Fédéral est membre de droit.
- pourront faire appel à toute personne que le Président jugera compétente.
La qualité de membre d'une Commission se perd par la démission ou par révocation décidée par le Comité Directeur.
En cas de vacance, Le Président de la Commission propose la nomination de membres remplaçants au Comité Directeur.
b) Attributions
Le rôle des Commissions fédérales est d’étudier les questions qui entrent dans leurs attributions respectives et celles qui
sont soumises à leur appréciation par les Départements, le Bureau Exécutif ou le Comité Directeur de la F.F.S.
Certaines Commissions peuvent disposer de pouvoirs de décision lorsque les règlements le prévoient. En outre, les Commissions
émettent des avis sur les questions qui leur sont soumises, préparent des réponses, et proposent éventuellement la rédaction
de textes réglementaires.
Les comptes-rendus des réunions des Commissions devront être adressées sans délais au Bureau Exécutif. Chaque Commission
devra présenter un rapport annuel de ses activités ainsi qu’un suivi régulier et au plus bimensuel de ses travaux au Bureau
Exécutif.
En outre, chaque Commission devra :
- établir au plus vite un calendrier de ses actions ainsi qu’un budget prévisionnel pour leurs mises en oeuvre.
- assurer la promotion du projet fédéral, dans son domaine d’attribution
- communiquer sur ses activités via le site Internet de la FFS et les outils de promotion mis en place par la
Fédération.
Toute Commission qui ne ferait pas la preuve d’un fonctionnement comme prévu ci-dessus ou de son activité effective pourra
être supprimée par décision du Comité Directeur sur proposition du Bureau Exécutif.
c) Fonctionnement
Les Commissions se réunissent, sur convocation du Président, par courrier, télécopie, ou courrier électronique, L'ordre du jour
est transmis au moins trois jours francs à l’avance. L’ordre du jour n’est pas limitatif : tous débats acceptés par les membres
peuvent être conduits après épuisement des thèmes prévus.
Il n'existe pas de quorum.
Les décisions sont prises à la majorité simple des voix et notamment par consultation écrite, par correspondance, par
téléconférence téléphonique ou audiovisuelle. Elles peuvent aussi s'exprimer dans un acte sous seings privés. Tous moyens de
télécommunication peuvent être utilisés dans l'expression des décisions.
En cas de partage des voix, celle du Président est prépondérante.

la Cigale Surf Club

Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : sainte maxime ( golf de saint tropez)

Voir le profil de l'utilisateur http://lacigalesurfclub.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:03

Je me demande Yannick si tu ne confonds pas Comité Régional et Ligue. Le surf a pour particularité d'avoir des grandes ligues qui couvrent parfois plusieurs régions administratives, et dans ce cas il peut y avoir un comité sur le territoire d'une région administrative. En principe quand on colle à l'organisation administrative un comité c'est plutôt pour un département et une ligue pour une région.

Edit: j'ai trouvé: il y a une incohérence entre le vocabulaire dans les statuts et l'organisation présentée. Dans les statuts c'est plutôt appelé Comité Régional (même s'il est précisé "ou Ligue") et dans l'organisation il y a bien d'une part la liste des Ligues, d'autre part la liste des Comités, essentiellement départementaux (sauf Ile de France, PACA, Languedoc Roussillon pour ce qui concerne la métropole).

Une commission de discipline et un comité de discipline c'est presque pareil, simplement une commission a moins de prérogatives qu'un comité (pas la gestion de la trésorerie de son activité par exemple).

J'ai employé le mauvais terme, effectivement, car la FFS n'a que des commissions. Je vais corriger mon post précédent.


Dernière édition par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:30, édité 3 fois

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par la Cigale Surf Club le Jeu 16 Mai 2013 - 11:09

suite

Article 870: Les différentes Commissions
870-10 - Les Commissions sportives
Il est institué les Commissions sportives suivantes:
- Commission Surf
- Commission Bodyboard
- Commission Longboard
- Commission Bodysurf
- Commission Skimboard
- Commission Jet Surf
- Commission Surf Tandem
a) Composition
Les Commissions sont placées sous la responsabilité d'un Responsable nommé par le Comité Directeur de la FFS.
Outre les personnes membres de droit, les Commissions sportives sont composées :
- de 3 membres au minimum désignés par le Comité Directeur de la F.F.S sur proposition du Président de la Commission
concerné,
- du Directeur Technique National ou d'un représentant de la DTN,
- d'un Membre au moins du Comité Directeur.
Le Président de la Fédération, et les membres du Bureau Exécutif sont membres de droit des commissions
Elles pourront faire appel à toute personne qu’elles jugeront compétentes.
La qualité de membre d'une Commission se perd par la démission ou par révocation décidée par le Comité Directeur.
En cas de vacance, le Responsable de la Commission propose la nomination de membres remplaçants au Comité Directeur.
b) Attributions
Les Commissions sportives proposent au Comité Directeur, qui statue en dernier ressort, leur politique respective élaborée en
concertation et en accord avec le Directeur Technique National.
Elles sont chargées d’étudier tous les problèmes (calendrier, déroulement et organisation des compétitions) liés à leur activité
et de faire des propositions au Département de la Vie Fédérale, à la Direction Technique Nationale, au Bureau Exécutif et le
cas échéant au Comité Directeur.
Elles travaillent en concertation avec les Départements et les autres Commissions sportives lorsque les sujets abordés le
nécessitent.
b) Fonctionnement
Les Commissions sportives organisent au moins trois (3) réunions par an. Elles se réunissent sur convocation de leur Président
par tout moyen.
Le Directeur Technique National ou son représentant dispose d'une voix consultative.
Chaque réunion de Commission et Département donne lieu à l’élaboration d’un compte rendu transmis au Président de la
Fédération et au Directeur Technique National.

et maintenant il va y avoir la commission SUP

la Cigale Surf Club

Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : sainte maxime ( golf de saint tropez)

Voir le profil de l'utilisateur http://lacigalesurfclub.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par la Cigale Surf Club le Jeu 16 Mai 2013 - 11:12

Non non je ne confond pas !
Techniquement chez nous, la ligue PACA ou le Comite PACA c'est la meme chose et il n'existe pas de comité Departemental dans notre Région.

TITRE QUATRIEME
ORGANISMES DECONCENTRES DE LA FFS
Article 400 : Composition
Les organismes déconcentrés de la FFS se composent des comités Départementaux et des comités régionaux ou Ligues. La
fédération peut accorder une délégation aux organismes déconcentrés pour assurer l’exécution d’une partie de ses missions,
sous réserve de satisfaire aux conditions ci-dessous.

la Cigale Surf Club

Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : sainte maxime ( golf de saint tropez)

Voir le profil de l'utilisateur http://lacigalesurfclub.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:21

D'après le site fédéral, la ligue c'est Méditerranée, et le Comité Régional PACA fait partie de la ligue Méditerranée. Comme le Comité Régional Languedoc Roussillon.

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par la Cigale Surf Club le Jeu 16 Mai 2013 - 11:30

Association : COMITE REGIONAL MEDITERRANEE DE SURF (LIGUE MEDITERRANEE DE SURF).
No de parution : 20020040
Département (Région) : Hérault (Languedoc-Roussillon)
Lieu parution : Déclaration à la préfecture de l'Hérault.
Type d'annonce : ASSOCIATION/DISSOLUTION

Déclaration à la préfecture de l’Hérault. COMITE REGIONAL MEDITERRANEE DE SURF (LIGUE MEDITERRANEE DE SURF). Siège social : 5, rue Molle, 34250 Palavas-les-Flots. Date de la déclaration : 6 septembre 2002.


Il n'y a pas ou plus de ligue Mediterranée de Surf mais bien un Comite PACA de surf la mise a jour n'a jamais ete effectuée tout simplement !

la Cigale Surf Club

Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2010
Localisation : sainte maxime ( golf de saint tropez)

Voir le profil de l'utilisateur http://lacigalesurfclub.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:33

OK. Donc on colle bien désormais à l'organisation administrative, un Comité Régional ou une Ligue c'est pareil et ça couvre le territoire d'une région administrative. Il faudrait juste revoir la liste des Ligues et des Comités départementaux sur le site FFS pour changer PACA (entre autres) de page.


Dernière édition par Michel 44 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:36, édité 1 fois

Michel 44
modérateur

Messages : 452
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par joelle le Jeu 16 Mai 2013 - 11:34

Ici il y a la Ligue des Pays de Loire et le Comité Départemental Vendée. Il n'y a pas de Comité Départemental en Loire-Atlantique ni dans les départements "terriens" de la ligue.

Et ben....
study

La voilà la transparence... Bon, ca donne mal à la tête affraid clown

C'était vraiment plus simple de rouspéter et de critiquer drunken Mais qui est donc celui qui a voulu parler de "sérieux" et de règles à respecter? scratch Faut que je me permette de lui faire la morale à celui-là! lol!

Bon... Vous n'avez pas envie d'aller faire un tour sur l'eau, vous ? queen

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par jipé le Jeu 16 Mai 2013 - 12:52

Quand on dit que ce n'est pas trés clair... ! Alors on communique et peu à peu, la transparence apparait, ou plutot l'opacité disparait ...
Bon je bosse et ...après je vous raconte l'histoire du comité 35 ! Smile

jipé

Messages : 627
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 52
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par jipé le Jeu 16 Mai 2013 - 13:24

En BZH, nous avons une ligue bzh de surf (dans le 29 ), couvrant les 4 départements et 3 comités départementaux dans le 29, le 22 et le 56..., chargés d'organiser les compèts départementales .
Voulant organiser des compets dans le 35 afin de qualifier des jeunes surfeurs et Supeurs en " régionale", je me renseigne pour créer un comité 35 et j"appelle la FFS...Elle vérifie et me dit qu'il existe déjà depuis des années ( ?) et me donne l'adresse et le tél du responsable...je n'arriverai jamais à le joindre sauf la 1ère fois et il me dit qu'il ne veut plus entendre parler de ce comité ni de compet de surf... Je décide de reprendre la suite et j'appelle la FFS ( Le responsablme des comités) !qui me dit que c'est impossible de créer un nouveau comité 35 sans dissoudre le premier... vous suivez ?... il faudra donc alors créer une asso sur le même mode que je ^pourrais appeler Schmilblick 35 pour démarrer...mais le responsable du 1er comité ne répond plus et donc ce dit "comité 35" n'est toujours pas dissous...je résiste avant d'être caustique ! Wink serait-ce une voie sans issue, faut-il contacter interpol pour rechercher activement ce non-activiste ? Bon je vous laisse et vais réfléchir à ce que je vais faire...tiens pourquoi pas du SUP ce soir...alors Windguru...voilà...Aloha !

jipé

Messages : 627
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 52
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par astrorock le Jeu 16 Mai 2013 - 14:22

faut creer une fede de sup, en dehors de la fede de surf epicetou.

plus facile a dire qu'as faire j'en conviens.

et puis il y a aussi la solutoin de ne pas organiser de compet officelles.

mais je m'illusionne, l'homme est ainsi fait qu'il veut depuis la nuit des temps s comparer et s'affronter.

et develloper...

astrorock

Messages : 1856
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 56
Localisation : jurassien rural du 9.3 néo breton
Taille, poids : 1m85 85kg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par joelle le Jeu 16 Mai 2013 - 14:59

jipé a écrit:En BZH, nous avons une ligue bzh de surf (dans le 29 ), couvrant les 4 départements et 3 comités départementaux dans le 29, le 22 et le 56..., chargés d'organiser les compèts départementales .
Voulant organiser des compets dans le 35 afin de qualifier des jeunes surfeurs et Supeurs en " régionale", je me renseigne pour créer un comité 35 (...) serait-ce une voie sans issue, faut-il contacter interpol pour rechercher activement ce non-activiste ? Bon je vous laisse et vais réfléchir à ce que je vais faire...tiens pourquoi pas du SUP ce soir...alors Windguru...voilà...Aloha !

Pas de panique... On en parle en MP quand tu veux

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par speedslider le Jeu 16 Mai 2013 - 20:31

il faut faire une table ronde après la saison...

speedslider

Messages : 1562
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 49
Localisation : Saint Louis-La Réunion
Taille, poids : 84 kg 1m92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par cloclo le Mar 21 Mai 2013 - 8:31

Je continue le sujet suite à la NPC de ce weekend.

Certains riders m'ont demandé de faire un départ dans l'eau pour éviter de courir sur la sable.
J'ai refusé pour une simple raison : malheureusement c'est très difficile d'aligner tout le monde même dans peu d'eau, alors que surf la plage derrière une ligne c'est plus facile.
C'est vraiment difficile de faire un bon départ, c'est à chaque fois c'est l'anarchie, chacun essayant de grapiller quelques centimètres (qui ne change rien hormis perdre du temps Evil or Very Mad ), bref derrière une ligne tracée on a plus de facilité à contrôler tout ça.

Nous avons été confronté également au vue des conditions plutôt techniques au problème du knee paddling (autrement dit ramer à genoux).
Comment faire pour appliquer la règle des "5 coups max" lorsque l'on a pas possibilité de surveiller ce qui se passe sur l'eau ? Je pose la question !


cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par speedslider le Mar 21 Mai 2013 - 9:06

le départ était très bien comme çà,de toutes façon vu le vent et les vagues Rémi n'aurait pas pu aligner tout le monde dans l'eau,ça été déjà compliqué à "cadrer" les gars qui continuaient à monter à droite...mal leur à pris d’ailleurs!

la course aurait pu être moins longue sur la plage,ça aurait bien arrangé mes jambes de 45 piges!Et derrière tu réceptionnes toutes les planches des mecs qui tombent devant toi...mais c'est la course,"australian rules" comme je dis toujours à Arthur,rude mais fairplay!

Concernant la rame à genou,j'en ai vu certain le faire...mais vu le niveau maintenant des mecs qui rame debout, ramer à genou est un handicap,tu va moins vite qu'un mec qui rame bien debout,même face au vent!question d'éducation aussi,Arthur a tjs eu "interdiction" de se mettre à genou!...il rame allongé en vague de temps en temps pour passer la barre,et encore c'est quand il a une planche un peu trop petite...perso je n'arrive même pas à bien ramer comme çà!ou alors je préfèrerai caller la pagaie entre mes jambes et je ferai du paddle comme Alex! Very Happy

du coup cette règle du 5 coups max à genou est un peu dépassé je pense...et puis impossible à juger surtout sur un plan d'eau comme dimanche!

speedslider

Messages : 1562
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 49
Localisation : Saint Louis-La Réunion
Taille, poids : 84 kg 1m92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par jipé le Mar 21 Mai 2013 - 12:30

et pourquoi pas planches au sol a 10 metres de l'eau, placees derrière une ligne 5 min avant le départ minimum..., racer debout a cote de sa board, pagaie pale vers le haut , leash attache, 1 minute avant le départ..., depart au coup de sifflet

jipé

Messages : 627
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 52
Localisation : Saint-Malo

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par joelle le Mar 21 Mai 2013 - 12:45

cloclo a écrit:Je continue le sujet suite à la NPC de ce weekend.

Certains riders m'ont demandé de faire un départ dans l'eau pour éviter de courir sur la sable.
J'ai refusé pour une simple raison : malheureusement c'est très difficile d'aligner tout le monde même dans peu d'eau, alors que surf la plage derrière une ligne c'est plus facile.
C'est vraiment difficile de faire un bon départ, c'est à chaque fois c'est l'anarchie, chacun essayant de grapiller quelques centimètres (qui ne change rien hormis perdre du temps Evil or Very Mad ), bref derrière une ligne tracée on a plus de facilité à contrôler tout ça.

Nous avons été confronté également au vue des conditions plutôt techniques au problème du knee paddling (autrement dit ramer à genoux).
Comment faire pour appliquer la règle des "5 coups max" lorsque l'on a pas possibilité de surveiller ce qui se passe sur l'eau ? Je pose la question !

Tu poses là deux questions qui concernent que la masse, mais n'est-ce pas la masse qui fait... la masse Wink Donc, je trouve que c'est une TRES bonne question Basketball même si elle ne concerne pas un champion comme Arthur Wink

1° le départ un peu loin de l'eau : il nécessite une course avec la planche sous le bras, c'est donc un défit pour les moins rapides en course à pied ET pour ceux et celles qui doivent porter une planche louuuuuurde clown Pour les vétérans, finalement ce n'est le plus grave car l'avenir est déjà derrière. La question se pose sérieusement pour les jeunes qui courent avec des planches de séries versus ceux qui sont sponsorisés ou richissimes. En effet, sur la photo de dimanche, on voit bien qu'avant même d'être un pied dans l'eau, il y en a qui ont déjà un retard impressionnant dans la vue, pas toujours facile de le rattraper.

2° Ramer à genoux : Le problème est à envisager quand il y a une place sur le podium à la clef et c'est particulièrement souvent le cas chez les filles Embarassed Comme je suis une fille et comme il m'est déjà arrivé de rester à genoux, je me permets de donner mon avis. Je considère que le SUP est un sport 100% mixte avec égalité de parcours, et de conditions pour les gars et les filles. Malheureusement pour l'équité idéalisée, la différence de niveau se fait sentir très vite et le faible nombre de filles en course va de pair avec le faible nombre de sportives pros et aguerries capables de jouer le jeu "comme les gars". Personnellement, en fonction du niveau de la course attendu et du "prestige" de la course, je trouverais logique de ne pas classer comme de véritables coureuses celles qui ont fait le parcours trop longtemps à genoux.
De même qu'il est injuste de classer une fille qui a ramé à genoux devant une fille qui a lutté pour rester debout.
Le cas est arrivé sur la course contre la montre du printemps. je voyais Valérie lutter pour rester debout et je la rattrapais car je m'étais mise à genoux depuis quelque mètres (vent fort et clapot clapoteux). Si elle était restée debout, je ne l'aurais JAMAIS doublée, car de mon point de vue, je ne courrais pas à égalité avec elle. Ce n'est qu'après avoir constaté qu'elle se mettait definitivement à genoux contre le vent que je suis passée devant...

Bref... Ces cas TRES particuliers sont de l'ordre du règlement de la course elle-même (donc en fonction du prestige qui lui est accordée, de la valeur récompenses et du terrain de jeu envisagé) et pas de l'ordre d'un règlement fédéral.


A suivre


Dernière édition par joelle le Mar 21 Mai 2013 - 14:35, édité 1 fois

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par cloclo le Mar 21 Mai 2013 - 14:24

joelle a écrit:
cloclo a écrit:Je continue le sujet suite à la NPC de ce weekend.

Certains riders m'ont demandé de faire un départ dans l'eau pour éviter de courir sur la sable.
J'ai refusé pour une simple raison : malheureusement c'est très difficile d'aligner tout le monde même dans peu d'eau, alors que surf la plage derrière une ligne c'est plus facile.
C'est vraiment difficile de faire un bon départ, c'est à chaque fois c'est l'anarchie, chacun essayant de grapiller quelques centimètres (qui ne change rien hormis perdre du temps Evil or Very Mad ), bref derrière une ligne tracée on a plus de facilité à contrôler tout ça.

Nous avons été confronté également au vue des conditions plutôt techniques au problème du knee paddling (autrement dit ramer à genoux).
Comment faire pour appliquer la règle des "5 coups max" lorsque l'on a pas possibilité de surveiller ce qui se passe sur l'eau ? Je pose la question !

Tu poses là deux questions qui concernent que la masse, mais n'est-ce pas la masse qui fait... la masse Wink Donc, je trouve que c'est une TRES bonne question Basketball même si elle ne concerne pas un champion comme Arthur Wink

1° le départ un peu loin de l'eau : il nécessite une course avec la planche sous le bras, c'est donc un défit pour les moins rapides en course à pied ET pour ceux et celles qui doivent porter une planche louuuuuurde clown Pour les vétérans, finalement ce n'est le plus grave car l'avenir est déjà derrière. La question se pose sérieusement pour les jeunes qui courent avec des planches de séries versus ceux qui sont sponsorisés ou richissimes. En effet, sur la photo de dimanche, on voit bien qu'avant même d'être un pied dans l'eau, il y en a qui ont déjà un retard impressionnant dans la vue, pas toujours facile de le rattraper.

2° Ramer à genoux : Le problème est à envisager quand il y a une place sur le podium à la clef et c'est particulièrement souvent le cas chez les filles Embarassed Comme je suis une fille et comme il m'est déjà arrivé de rester à genoux, je me permets de donner mon avis. Je considère que le SUP est un sport 100% mixte avec égalité de parcours, et de conditions pour les gars et les filles. Malheureusement pour l'équité idéalisée, la différence de niveau se fait sentir très vite et le faible nombre de filles en course va de pair avec le faible nombre de sportives pros et aguerries capables de jouer le jeu "comme les gars". Personnellement, en fonction du niveau de la course attendu et du "prestige" de la course, je trouverais logique de ne pas classer comme de véritables coureuses celles qui ont fait le parcours trop longtemps à genoux.
De même qu'il est injuste de classer une fille qui a ramé à genoux devant une fille qui a lutté pour rester debout.
Le cas est arrivé sur la course contre la montre du printemps. je voyais Valérie lutter pour rester debout et je la rattrapais car je m'étais mise à genoux depuis quelque mètres (vent fort et clapot clapoteux). Si elle était restée debout, je ne l'aurais JAMAIS doublée, car de mon point de vue, je ne courrais pas à égalité avec elle. Ce n'est qu'après avoir constaté qu'elle se mettait definitivement à genoux contre le vent que je suis passée devant...

Bref... Ces cas TRES particuliers sont de l'ordre du règlement de la course elle-même et pas de l'ordre d'un règlement fédéral.
Je pense comme Speedslider que pour la majorité des pratiquants entrainés, il est non envisageable de ramer à genoux. Pourtant, il FAUT noter quelque chose en particulier pour ce qui concerne le départ (sous l'oeil des juges). J'ai bien envie de "travailler sur un règlement" afin de le soumettre à tous et de voir comment l'ajuster au mieux en le complétant par le règlement propre à la course (donc en fonction du prestige qui lui est accordée, de la valeur récompenses et du terrain de jeu envisagé)

A suivre

Pour le départ de plage, il existe des techniques qui permettent de courir vite même avec une board lourdes (la poignée sur le coté).

Pour la rame à genoux, je pense effectivement que ça ne concerne pas les prétendants au podium, mais pour les autres ça a une réelle importance, mais comment faire si on n'a pas d'arbitre.
Je n'insiste jamais trop sur ce point car pour moi quelqu'un qui rame à genoux est en général en difficulté (pas d'équilibre, fatigue, etc...) et donc il ne va pas vite mais apparemment ça peux faire la différence donc il faut une règle.
D'autant plus que ça peux vite déraper (on peux imaginer une board super étroite sur lequel le rider rame plus à genoux que debout et on transforme la pratique).

Peut être que dans des conditions comme celle ci on peux être plus souple sur ce point ? mais le risque c'est de voir la moitié de la flotte ramer à genoux !




cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par joelle le Mar 21 Mai 2013 - 14:57

cloclo a écrit:

Pour le départ de plage, il existe des techniques qui permettent de courir vite même avec une board lourdes (la poignée sur le coté).

Pour la rame à genoux, je pense effectivement que ça ne concerne pas les prétendants au podium, mais pour les autres ça a une réelle importance, mais comment faire si on n'a pas d'arbitre.
Je n'insiste jamais trop sur ce point car pour moi quelqu'un qui rame à genoux est en général en difficulté (pas d'équilibre, fatigue, etc...) et donc il ne va pas vite mais apparemment ça peux faire la différence donc il faut une règle.
D'autant plus que ça peux vite déraper (on peux imaginer une board super étroite sur lequel le rider rame plus à genoux que debout et on transforme la pratique).

Peut être que dans des conditions comme celle ci on peux être plus souple sur ce point ? mais le risque c'est de voir la moitié de la flotte ramer à genoux !


OK pour le départ de plage donc ce n'est pas un problème Wink

Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'une personne qui rame à genoux est généralement une personne en difficulté ou ayant atteint les limites de ses compétences, la compréhension est de mise pour les participants qui ne cherchent qu'à en terminer.
Par contre, quand un podium est en jeu (chez les filles par exemple) on peut se poser la question d'appeler sur le podium (ou non) les "à genoux-paddleurs" dans une course de "debout paddling" Rolling Eyes Il est évident qu'on tombe moins souvent en restant plus à genoux et là où l'abandon était certain en restant debout, on peut arriver arriver à finir sur les genoux. Je ne serais pas choquée de voir un organisateur appeler sur les marches seulement celles qui sont restées dans les règles du jeu et d'appeler les autres pour les honorer et les féliciter chaleureusement sans pour autant les classer officiellement... Mais ça se discute... Tout dépend de ce qui est en jeu, of course Wink

Comme tu le soulignes, dans certaines conditions il est "juste" de savoir rester souple. MAIS il FAUT aussi trouver le bon équilibre afin que la majorité de la flotte se sente obligée à ramer debout... Ce qui est actuellement le cas Smile cheers

joelle
Modératrice

Messages : 870
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Fab14 le Mar 21 Mai 2013 - 16:04

Cloclo a écrit : '' D'autant plus que ça peux vite déraper (on peux imaginer une board super étroite sur lequel le rider rame plus à genoux que debout et on transforme la pratique). ''

J'ai fait ça une fois il y a quelques années, pour le fun, sur une beach race monotype (Nausicaa Trouville race) où aucune règle n'était précisée. Equipé d'une pagaie de pirogue et grâce à une fréquence élevée, j'ai doublé assez facilement des rideurs qui étaient pourtant plus performants que moi en position stand up... et j'ai fini 2ème à 20 cm du tail du premier. C'était juste pour montrer aux potes que la rame à genoux pouvait être efficace ! Bien sûr, ça n'est plus du SUP, et je suis partisan de disqualifier purement et simplement ceux qui rament à genoux pendant une SUP Race ! Mais plus facile à dire qu'à faire question arbitrage....

Fab14

Messages : 1610
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : Trouville, Normandie

Voir le profil de l'utilisateur http://normandiepaddlesurf.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Gvit le Sam 25 Mai 2013 - 8:23

Quelque soit le sport, il y a le règlement et son interprétation pour l'adapter au niveau de pratique. L'arbitrage "pédagoqique" peut permettre aux pratiquant d'apprendre, de se faire plaisir, de progresser... Concernant le cas dont parle Joëlle au contre la montre, les filles avaient déjà ramé debout plus de 10 kms avant de se retrouver up-wind pour finir la course. Lorsque Valé a été rattrapée par Joëlle, elle ne s'est pas qu'elle "trichait", elle regrettait juste de ne pas y avoir pensé avant, pour adapter son niveau de pratique et de forme aux conditions devenues difficiles...
Il y a un autre point, à mon avis, très important à respecter dans ce "code de l'honneur" qui concerne tout le monde cette fois et qui peut se présenter sur les longues distances sur lesquelles 12'6 et 14' sont alignées:
- ne pas drafter une planche de catégorie supérieure lorsqu'il y a un classement Scratch et un 12'6.
Le problème est qu'il ne faut pas alourdir les organisations en mettant des arbitres sur l'eau pour faire respecter le règlement, il faut mieux, comme le dit JB, il faut éduquer, apprendre à respecter les règles... tout en permettant à tous de se faire plaisir.


Gvit

Messages : 22
Date d'inscription : 04/11/2011
Age : 44
Localisation : Luc sur mer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Fab14 le Sam 25 Mai 2013 - 13:02

Je pense comme Gvit qu'il faut rester simple et préventif au niveau de l'orga mais surtout bien préciser les règles par écrit avant le départ, en particulier concernant la rame à genoux. Nous sommes en pleine reflexion pour la Trouville SUP Race qui aura lieu les 22 et 23 juin prochain (beach race + longue distance et vagues en démo, plus d'infos dans un post à venir ou bien demain lors de la Transpaddle à Caen).

On s'achemine vers :

- Pour une longue distance, pas de problème à priori. Pas plus de 5 coups de pagaie en position à genoux sous peine de disqualification. Cela ne veut pas dire que le rideur est exclu du parcours manu-militari : il peut terminer la course, mais même s'il se remet ensuite debout, on compte sur sa bonne éducation signaler de lui-même à l'arrivée qu'i a ramé trop longtemps à genoux, sachant qu'il devrait avoir été vu par pas mal de monde (autres coureurs, organisateurs, nombreux spectateurs sur les berges du fleuve de la Touques) !!! Il aura donc un classement général ''no rules" pour le fun, et un classement officiel pour ceux qui ont toujours ramé Stand Up.

- Plus compliqué pour la beach race... S'il n'y a pas de vagues, on fait comme pour la LD. Sinon, celui qui rame à genoux (fatigue, conditions trop cartons, etc) au beau milieu des séries est un sacré danger pour les autres et aussi pour lui-même alors disqualification aussi mais on lui demande de s'écarter au plus vite du parcours pour des raisons évidentes de sécurité.

On vous tient au courant !

Fab14

Messages : 1610
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : Trouville, Normandie

Voir le profil de l'utilisateur http://normandiepaddlesurf.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite réflexion quand au sérieux des événements et respects des règles.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum