SUP et FFS

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par sebb le Dim 11 Avr 2010 - 19:01

pourquoi pas la fédé de surf, via une section dédiée au SUP?

sebb

Messages : 945
Date d'inscription : 23/10/2009
Localisation : Brest même et St Malo!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par cloclo le Dim 11 Avr 2010 - 19:39

emeraudestandup a écrit:pourquoi pas la fédé de surf, via une section dédiée au SUP?

Oui effectivement, se serait d'ailleurs la meilleure solution mais j'ai bien peur que la fédé de kayak (fédé qui a beaucoup de pouvoir) s'en mêle.

Il faut attendre que le ministère prenne une décision, ça fait un petit moment que la FFS a demandé l'agrément et il ne se passe rien.

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par BeachAddict le Lun 12 Avr 2010 - 8:05

Toute cette discussion me... saoule...!!!

Sans vouloir faire comme d'hab mon Evil or Very Mad , c'est un peu dur de tourner en rond à ce point sans avancer.

L'impression que j'ai de l'extérieur, c'est qu'on peut dire ce qu'on veut, quelques personnes bien placées prendront les décisions pour nous sans consultations ou juste ce qu'il faut pour nous garder...
Je comprends qu'on ne puisse pas plaire à tout le monde... Mais ce qui me gonfle profondément, c'est juste que cela n'avance pas ! Quelles motivations se cachent derrière ça ? Combien de relances auprès des autorités ? Combien de vrais SUPers sont de la partie ? etc. etc.
Nombre de personnes motivées sur ce forum n'ont aucun droit de citer. Et même après essais de discussions, ils ont sûrement été refoulés comme moi avec des réponses qui n'en sont pas... Alors qu'à mon avis, NOUS sommes les plus à même de répondre aux interrogations des autorités.

Personnellement, mon peu de temps libre sera mieux dépensé en famille et sur l'eau. Une fois de plus, étant non compétiteur, je vais fuir tout ça et ne prendrais pas de licence, ou alors seulement pour les quelques events que je ferais par ci par là...

Un espoir quand même :
Plus que d'autres sports avant, le net est là et est une aide précieuse pour féderer. Et toutes les motivations individuelles peuvent devenir une force collective non négligeable. Continuer à en parler, critiquer les décisions, dire ce que nous pensons... Je pense que c'est la seule manière de ne pas se laisser entrainer vers des directions anormales...

Bon courage à tous !

BeachAddict

Messages : 302
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 52
Localisation : Toulouse
Taille, poids : 1,81m, 92kg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpaction.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par rico le Lun 12 Avr 2010 - 10:14

Kayak????On est deja à la fédé de surf...Si le Kayak prend le sup on aura qu\'a bruler nos boards devant le ministère ! Evil or Very Mad
Je dicutais hier avec un Va\'atiste marseillais qui est aussi Super...sa fédé n\'est pas tournée vers la mer,ils ont droit à que dalle!!! Crying or Very sad
Le Sup c\'est du surf,le downwind aussi...le reste fitness et compagnie c\'est du pipeau!!!!
Le mec qui vient monter un truc de sup fitness sur mon spot avec des bimbos à gros nichons sera irrémédiablement \"blackshortisé\" à l\'ancienne:le feu purifie tout et les coups de pied au cul font avancer plus vite! Laughing
Une association de Super donnerai un contre poid...je sais que ça se prepare même si les supers méditéranéens n'ont pas été contactés (on est quand même la region du 1° club,du gros de l'industrie du sup en France,ainsi que du biz sup...)! Wink


Dernière édition par rico le Lun 12 Avr 2010 - 10:40, édité 1 fois

rico

Messages : 1713
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : palawaii/Corsica

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par S.U.P. de Kite le Lun 12 Avr 2010 - 10:27

Que tout les Supeurs se passent le mot et qu'une pétition soit organisée pour faire avancer cette discipline dans le bon sens, pour qu'au moins un monitorat SUP soit mis en place et que les BE existant en kite ou en surf ou voile puisse y accéder pour donner des cours avec rémunération, sens a avoir a repasser tout un BP sur 8 mois avec une perte de temps et d'argent. la saison a commencée et toujours pas d'avancement même si des personnes s'arrachent les cheveux pour y parvenir et je leur tire mon chapeau car je sais que faire bouger les instance Fédérale c'est comme faire bouger une montagne.

les locations sont ouvertes, les cours aussi ont démarré donc pour cette année, il ne faudra pas venir faire chier ce qui boss avec ce qu'ils ont comme diplôme et juste les prévenir et les accompagner, pour qu'ils soient en règle pour les assurances et passer le monitorat quand celui si sera enfin là, quelque soit la fédé et j'espère aussi celle de Surf mais la politique le remporte toujours donc affaire a suivre...

Je possède déjà 3 BE donc et dans le nautisme donc si on vient me dire de repasser encore un BE, je dirais non, plus le temps pour ces conneries, avoir des allègements de formation oui, mais pas non plus 350 heures comme il est prévue pour l'instant avec l'ENV. je passerai donc le diplôme espagnole et voilà tout. avec mes différents BE je serai en règle.

bonne glisse !!!

S.U.P. de Kite

Messages : 5
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 41
Localisation : Carnac Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par snake le Lun 12 Avr 2010 - 14:29

S.U.P. de Kite a écrit:Que tout les Supeurs se passent le mot et qu'une pétition soit organisée pour faire avancer cette discipline dans le bon sens, pour qu'au moins un monitorat SUP soit mis en place et que les BE existant en kite ou en surf ou voile puisse y accéder pour donner des cours avec rémunération, sens a avoir a repasser tout un BP sur 8 mois avec une perte de temps et d'argent. la saison a commencée et toujours pas d'avancement même si des personnes s'arrachent les cheveux pour y parvenir et je leur tire mon chapeau car je sais que faire bouger les instance Fédérale c'est comme faire bouger une montagne.

les locations sont ouvertes, les cours aussi ont démarré donc pour cette année, il ne faudra pas venir faire chier ce qui boss avec ce qu'ils ont comme diplôme et juste les prévenir et les accompagner, pour qu'ils soient en règle pour les assurances et passer le monitorat quand celui si sera enfin là, quelque soit la fédé et j'espère aussi celle de Surf mais la politique le remporte toujours donc affaire a suivre...

Je possède déjà 3 BE donc et dans le nautisme donc si on vient me dire de repasser encore un BE, je dirais non, plus le temps pour ces conneries, avoir des allègements de formation oui, mais pas non plus 350 heures comme il est prévue pour l'instant avec l'ENV. je passerai donc le diplôme espagnole et voilà tout. avec mes différents BE je serai en règle.

bonne glisse !!!

LOL!
rappels toi les débuts du kite.
personne ne venait faire "chier" les pseudo écoles tant qu'il n'y aura pas de BE formé. mais dés que, là, il y aura comme au kite des mises en règles et aprés des contrôles.
le seul risque au début, cad maintenant, c'est de ne pas être assez couvert sur le plan juridique.
il y certe moins de risque qu'en kite, mais attention.

pour le diplôme espagnol, c'est muy bien, mais en Espagne!

allez soyons patient. 2/3 ans
tchuss

snake

Messages : 297
Date d'inscription : 21/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Plappe's paddle le Mar 13 Avr 2010 - 21:14

Il y a des sports qui sont à cheval sur deux ou trois fédés différentes, exemple: la planche à voile (funboard / planche olympique) ou encore le canyoning (fédé spéléo/ fédé escalade et initialement ffck). Concernant le canyoning, des BE kayak l'ayant enseigné dans les débuts ont eu (logiquement) le droit à une équivalence au moment de la création du BE canyoning.
Le sup vient du surf, le sup racing me semble également proche du monde du va'a. La pirogue relève de la FFCK. Dans les faits, la pirogue de course au large se porte bien au sein de la FFCK mais la pirogue de vague n'est pas représentée dans cette fédé.
Le pouvoir de la FFCK provient de ses disciplines olympiques (course en ligne et slalom). Tous les 4 ans, l'essentiel des budgets fédéraux sont destinés à ces disciplines, les autres comme la descente de rivière, la course en mer, le polo comptent pour du beurre (et je ne parle même pas de waveski surfing, de rodéo ou de nage en eaux vives). Voilà l'esprit olympique!
Je ne crois pas que la question se pose mais si le sup devait aller à la fédé de kayak, ce serait catastrophique, oui, car les acteurs n'y sont pas et la considération non plus. Pour autant, gardons l'esprit ouvert, certains aspects du sup (comme l'eau vive) restent éloignés de l'esprit du "surf".

Plappe's paddle

Messages : 2816
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : à l'ouest
Taille, poids : CaminoPaddle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/leplaps

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par sebb le Lun 3 Mai 2010 - 16:19

Renseignements pris auprès de l'ENV, pas de formation SUP, juste des formations pour le surf (bodyboard, shortboard et longboard). Rien que de très classique...

sebb

Messages : 945
Date d'inscription : 23/10/2009
Localisation : Brest même et St Malo!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stand Up Paddle en Gwada , délire ou réalité ?

Message par SUPin'Gwada le Lun 3 Mai 2010 - 23:03

Bonjour à toutes et à tous,

Merci pour toutes ces infos qui m'éclaire un peu plus sur la tendance réglementaire de la discipline.
J'interviens sur ce forum pour réagir à différentes idées exprimées dans les articles précédents.
Je viens en effet de créer la premiére structure dédiée au Stand Up dans l'archipel Guadeloupéen et si la situation est compliquée en métropole , c'est encore pire à 8000 km!
Le flou artistique qui entoure l'activité est en effet trés désagréable lorsque l'investissement de base en matériel est aussi coûteux (compte tenu du prix du transport au métre cube, il vaut mieux monter une école d'harmonica!) et je ne parle pas de l'investissement personnel (vous savez : le "travailler plus pour gagner moins" de notre Bonaparte national)
Concrétement, j'ai déjà eu droit aux réflexions de certains responsables du petit monde local du kayak qui tendent à penser que le SUP leur appartient sans rien faire pour appuyer sa structuration (seraient-ils inquiets par le dévellopement de la discipline?)
J'ai aussi entendu parler de concurrence par des responsables associatifs et là, ma pagaie se hérisse : quid de la concurrence entre des structures subventionnées et le secteur privé ? Surtout quand les tarifs pratiqués sont les mêmes ! (cherchez l'erreur)
Pour ce qui est des pratiquants, il est vrai que beaucoup de surfeurs considérent la discipline comme un truc de "retraités" ( = de nazes, aucun respect des séniors!) sans jamais avoir essayé, évidemment. Cette attitude ne milite pas en faveur des BE de Surf
Objectivement, les SUpeurs (zé SUPeuses) viennent principalement du Kite et du Windsurf, trés peu du Kayak.

BE de surf depuis plus de 15 ans et MNS, j'ai travaillé dans différents structures associatives (clubs et collectivités locales) ou privées.
Si je me suis crée en auto-entrepreneur, c'est par soucis de réactivité à la demande du public et pas uniquement pour faire du business- c'est décidemment encore un gros mot pour une partie du monde associatif-comme il a était dit.
Je rappelle juste qu'il faut aussi gagner de l'argent pour vivre et que beaucoup d'assos végétent par manque de professionalisme

Je suis tout à fait d'accord avec la nécéssité de proposer un module de formation complémentaire - pas 350H ! Nous avons aussi autre chose à faire - qui viendrait valider le BE de Surf ainsi que pourquoi pas, un module pour les BE de Kayak, de Voile ou Kite.
En pratique, nous savons bien que le diplôme est un élément nécéssaire mais pas suffisant pour avoir des encadrants compétents.
L'idée de limiter l'encadrement à des vagues de 50cm est aberrant et inapplicable : qui pourra contrôler ?

J'espére que les instances dirigeantes sauront résoudre les questions posées par cette nouvelle activité au croisemement de tout les sports de glisse et que les différents acteurs du mouvement sportif sauront comprendre l'intèrêt du SUP pour faire venir à leurs disciplines de nouveaux pratiquants.

Dans l'attente de nouveaux dévellopements , keep on supin'

Pour plus d'infos : supin-gwada-stand-up-paddle-en-guadeloupe.over-blog.com

SUPin'Gwada

Messages : 18
Date d'inscription : 03/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://supin-gwada-stand-up-paddle-en-guadeloupe.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Plappe's paddle le Jeu 24 Juin 2010 - 22:15

La décision du ministère des sports de l'affiliation du sup à une fédé ne devrait pas tarder (quelques semaines).
D'après une petite enquête, certains des acteurs du canoë kayak en Bretagne pensent que le sup n'est pas le bienvenu au sein de la FFCK (déjà 66 activités liées à la pagaie), ils pensent avec raison qu'il serait mieux avec la FFS ou autre...
Je ne résiste pas à citer un extrait de Steph Roudaut:
Steph Roudaut a écrit:Le week end dernier s'est déroulé une compétition de SUP sur Landunvez (29), commune collée à celle de Ploudalmézeau. Une compétition ouverte à tous, organisée par le club de surf local. Au programme du premier jour une course de 8 km en triangle, et le deuxième jour en vague. Compétition parfaitement organisée, 60 compétiteurs, de belles conditions.

Le même jour, se tenait un entraînement avec de très bons pagayeurs d'ocean racing à 5kms de là. Et je pense qu'à aucun moment nous avons eu l'idée de se déplacer sur leur site et eux sur le notre (à part pour Gaétan Séné qui s'y intéresse d'avantage).Et une des raisons fondamentales, est que nous kayakistes nous recherchons à évoluer dans des zones plus lointaines et plus agitées de part nos embarcations plus adaptées .

Un SUP évolue à la vitesse d'un enfant de 12 ans dans un Malibu, sur un clapot de 50 cm max , sans parler de l'armement (port du gilet on va rigoler!).
Laissons cette discipline aux fédés qui la veulent, on a largement déjà de quoi se perdre avec les nôtres, "une vache ne retrouverait pas son p’tit veau".
Et pour l'océan racing, nous galérons déjà suffisamment sur nos organisations, exemple de la dernière sélective de Saint Malo. Les clubs organisateurs n'ont pas suffisamment de moyens de sécu et ça coûte cher. Il n'est certainement pas le moment de rajouter 60 ou 100 compétiteurs. Un moment, mieux vaut privilégier la qualité à la quantité.

A part gonfler le nombre de licenciés à la fédé (la ffck, ndlr), et nous attirer des emmerdes quel est l'intérêt???

Je ne parle pas du peu d'intérêt technique, trop sympa pour un moniteur d'encadrer 5 demi journées de SUP, surtout sur du plat...Ok dans les vagues, mais alors laissons le boulot aux surfeurs.
Voilà mon sentiment, et désolé de débattre. Je trouve cela ridicule.


PS: si demain vous envoyer Robby Naish pécher  avec une vielle Dufour (planche des années 70), assis en se propulsant  une pagaie. Deux ans après vous avez un nouveau sport. Et ouai c'est Robby. La marque Naish boustera le tout est c'est parti. Merci à Laird Hamilton.... »
ça chambre Laughing

Plappe's paddle

Messages : 2816
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : à l'ouest
Taille, poids : CaminoPaddle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/leplaps

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par cloclo le Jeu 24 Juin 2010 - 23:17

Plappo a écrit:La décision du ministère des sports de l'affiliation du sup à une fédé ne devrait pas tarder (quelques semaines).
D'après une petite enquête, certains des acteurs du canoë kayak en Bretagne pensent que le sup n'est pas le bienvenu au sein de la FFCK (déjà 66 activités liées à la pagaie), ils pensent avec raison qu'il serait mieux avec la FFS ou autre...
Je ne résiste pas à citer un extrait de Steph Roudaut:
Steph Roudaut a écrit:Le week end dernier s'est déroulé une compétition de SUP sur Landunvez (29), commune collée à celle de Ploudalmézeau. Une compétition ouverte à tous, organisée par le club de surf local. Au programme du premier jour une course de 8 km en triangle, et le deuxième jour en vague. Compétition parfaitement organisée, 60 compétiteurs, de belles conditions.

Le même jour, se tenait un entraînement avec de très bons pagayeurs d'ocean racing à 5kms de là. Et je pense qu'à aucun moment nous avons eu l'idée de se déplacer sur leur site et eux sur le notre (à part pour Gaétan Séné qui s'y intéresse d'avantage).Et une des raisons fondamentales, est que nous kayakistes nous recherchons à évoluer dans des zones plus lointaines et plus agitées de part nos embarcations plus adaptées .

Un SUP évolue à la vitesse d'un enfant de 12 ans dans un Malibu, sur un clapot de 50 cm max , sans parler de l'armement (port du gilet on va rigoler!).
Laissons cette discipline aux fédés qui la veulent, on a largement déjà de quoi se perdre avec les nôtres, "une vache ne retrouverait pas son p’tit veau".
Et pour l'océan racing, nous galérons déjà suffisamment sur nos organisations, exemple de la dernière sélective de Saint Malo. Les clubs organisateurs n'ont pas suffisamment de moyens de sécu et ça coûte cher. Il n'est certainement pas le moment de rajouter 60 ou 100 compétiteurs. Un moment, mieux vaut privilégier la qualité à la quantité.

A part gonfler le nombre de licenciés à la fédé (la ffck, ndlr), et nous attirer des emmerdes quel est l'intérêt???

Je ne parle pas du peu d'intérêt technique, trop sympa pour un moniteur d'encadrer 5 demi journées de SUP, surtout sur du plat...Ok dans les vagues, mais alors laissons le boulot aux surfeurs.
Voilà mon sentiment, et désolé de débattre. Je trouve cela ridicule.


PS: si demain vous envoyer Robby Naish pécher  avec une vielle Dufour (planche des années 70), assis en se propulsant  une pagaie. Deux ans après vous avez un nouveau sport. Et ouai c'est Robby. La marque Naish boustera le tout est c'est parti. Merci à Laird Hamilton.... »
ça chambre Laughing

Bonne nouvelle et beaucoup de bon sens dans le discours de Steph.

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Plappe's paddle le Ven 25 Juin 2010 - 13:36

Et la vision du CTR breton de la ffck qui a lancé cette enquête:
Fredus a écrit:Ma vision à ce jour – mais ça peut changer à cet état d’avancée de la réflexion:
-Le SUP serait la 67 ème activité à la pagaie à la FFCK…
-Les autres activités mer à la FFCK (de la pratique kmer, à l’Ocean Racing et au Wave-ski) demandent déjà pas mal, si ce n’est plus et encore de l’énergie
-Laissons le SUP se développer par lui-même comme il le fait en ce moment sans nous, y compris dans nos clubs (l’engin, c’est vrai est fun et ludique, apprécié par les d’jeunes et les moins d’jeunes)
-En ce qui concerne son encadrement, vu que c’est un engin mu à la pagaie et que nos diplômes sont « aptes » pour les « disciplines associées » où est le problème ? Mais à confirmer par le Ministère des Sports et la FFCK.
-Pour l’organisation d’un circuit de compétition via la délégation de l’activité à une fédération, et si j’entends bien les arguments bretons, le SUP n’est pas forcément attendu ou prêt à être récupéré pour un développement vu le « taf » qu’il reste à faire avec nos disciplines.

Plappe's paddle

Messages : 2816
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : à l'ouest
Taille, poids : CaminoPaddle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/leplaps

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par sebb le Mar 29 Juin 2010 - 13:48

plus ça va, plus j'ai l'impression que le SUP mérite sa propre fédération:
La FFS est légitime pour le surf,
La FFCK est légitime pour la ballade

On est donc une activité à part, à cheval sur deux types de pratique. Donc personne ne pourra nous gérer intégralement ou alors on devra se contenter d'être "une branche", une sous filière d'une des 2 fédés.

Et dans tout cela, c'est le pratiquant et la discipline en elle même qui en pâtit(ra).

Qui sait comment on crée une fédé? lol!

sebb

Messages : 945
Date d'inscription : 23/10/2009
Localisation : Brest même et St Malo!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Samson le Mar 29 Juin 2010 - 14:03

emeraudestandup a écrit:
Qui sait comment on crée une fédé?

Une fédération, c'est une association en regroupant d'autres (d'associations).
Donc dépot de statut d'asso ...

(je pense que c est ca)

Samson

Messages : 123
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 39
Localisation : 50 fort et vert

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par cloclo le Mar 29 Juin 2010 - 18:09

Samson a écrit:
emeraudestandup a écrit:
Qui sait comment on crée une fédé?

Une fédération, c'est une association en regroupant d'autres (d'associations).
Donc dépot de statut d'asso ...

(je pense que c est ca)

Pas simple cette histoire, c'est en partie l'une des raisons qui nous a pousser à créer l'Eurosupa pour pouvoir avoir son mot à dire dans le futur car nous sommes légitime et nous avons des bons contacts avec les fédérations de surf (France, Espagne, Portugal, Hollande, Italie ainsi que la fédé européene de surf). Mais cela va demander du temps, nous sommes en France, il y a les bons cotés (des diplômes et des formations de qualité, etc...) et les mauvais (la politique, budget revu à la baisse pour le sport, prise de décisions lentes et parfois aberrantes, etc...).

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Plappe's paddle le Mar 29 Juin 2010 - 21:45

Un avis qui, vu le parti pris, manque de discernement:

Vincent HOHLER
Président de la FFCK a écrit:
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 1 / 4
Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle
par la Fédération Française de Surf
______________________________________________________________________________
1) En ce qui concerne la délégation attribuée à la FFCK :

L’arrêté de délégation du 15 décembre 2008 est ainsi rédigé :
« Fédération française de canoë-kayak : slalom, descente, freestyle, course en ligne-marathon, kayak-polo, mérathon (ocean racing), wawe-ski sur les supports suivants : canoë, kayak, surf-ski, embarcations gonflables (raft), dragon boat, pirogue polynésienne (va’a), activités se pratiquant avec une embarcation propulsée à la pagaie, en eau calme, en mer et en eau vive (balade, randonnée, expédition ou raid). »
Cette rédaction illustre la réalité de la pratique du Canoë Kayak, dont je retiendrai la définition de Madame Sylvaine DELTOUR, IA-IPR et Monsieur Pascal ROZOY, Professeur Agrégé d’EPS : « faire du canoë-kayak, c'est se déplacer sur l'eau sur une petite embarcation, mue par une pagaie, pour réaliser des trajectoires précises».
D’autre part, la rédaction de cet arrêté tient compte du lien évident et nécessaire entre :
 la capacité d’expertise et de conseil de la fédération,
 la définition de son parcours d’excellence sportive,
 la nomenclature de nos équipements sportifs,
 la nomenclature de nos APS,
 la réalité de l’offre sportive et touristique,
 l’encadrement bénévole ou professionnel des activités.
D’autre part, selon l’article R131-25 du code du sport, la délégation est accordée pour « organiser la pratique d’une discipline sportive ».
Pour autant, nous vérifions chaque jour qu’il est illusoire de penser limiter le champ de la délégation des fédérations de sports de pleine nature au seul périmètre de nos disciplines sportives, tant nous sommes sollicités au quotidien par les pouvoirs publics et les acteurs du territoire sur la réglementation de nos activités de loisir, sur la sécurité de tous les pratiquants, sur les normes d’aménagement du territoire, sur la formation des cadres, etc…

2) En ce qui concerne la pratique du Stand Up Paddle dans les clubs de Canoë Kayak :

A ce jour, bon nombre de nos clubs en façade maritime ont développé une pratique de loisir sur ce support, en plus de celles traditionnellement pratiquées comme le kayak de mer, le Va’a (pirogue polynésienne), l’océan racing (kayak de compétition en mer) ou le wave ski (kayak de surf). Le Stand Up Paddle vient compléter l’offre de nos clubs auprès de nos licenciés, toujours attirés par la diversité des formes de pratique à la pagaie, sur ce milieu mer en plein développement et que nous connaissons particulièrement bien.
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 2 / 4
Cependant, le Stand Up Paddle se pratique également aujourd’hui sur les plans d’eau intérieurs et les rivières. Un certain nombre de nos clubs ont investi sur ce support et pratique dans les trois milieux. La descente de rivière en Stand Up Paddle a même vu son développement s’accélérer depuis la très médiatique descente du Canyon du Verdon par le kayakiste Canadien Corran ADISSON.

3) En ce qui concerne la compétition en mer :

La FFCK organise plusieurs types de compétition en mer sur différents supports. Des compétitions de longue distance en Boucle ou au portant en kayak (appelées Océan Racing) ou en Va’a (appelées Océan Outrigger). Ces compétitions françaises ont un prolongement vers l’international avec de grandes courses internationales qui alimentent un circuit professionnel.
La FFCK organise également des compétitions de Va’a sprint, courses en opposition directe et en couloirs sur plusieurs distances relativement courtes. Le dernier championnat du Monde a eu lieu en Nouvelle Calédonie en mai dernier. Cette discipline fera partie des compétitions phares des prochains Jeux du Pacifique (NC 2011).
La FFCK dispose aussi d’une discipline de surf, le Wave Ski. Le Wave Ski est la forme la plus évoluée du kayak de surf. Le kayakiste est assis sur un flotteur équivalent à un surf mais plus portant, lui permettant de rester en surface. Une compétition de Wave Ski se déroule sur le même format que les compétitions de surf de la FFS. Nos figures, nos systèmes de jugement, la formation et la qualification de nos juges sont strictement identiques à la FFS. Le Wave Ski bénéficie d’un calendrier de compétitions nationales, d’un championnat de France et d’une Equipe de France, leader mondial de la discipline. Caroline ANGIBAUD, porte drapeau de cette équipe cumule 9 titres de championne du monde. Les pays pratiquant cette discipline sont identiques au surf. La plupart de nos compétiteurs de Wave Ski pratiquent aussi le Stand Up Paddle. Aussi, le Stand Up Paddle est au canoë ce que le Wave Ski est au kayak. Cette différence de pagaie (simple ou double) et de position du pagayeur (assis ou debout) est toute à fait comparable à d’autres disciplines du Canoë Kayak, comme par exemple la discipline olympique de Course en Ligne.
Canoë de Course en Ligne Kayak de Course en Ligne
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 3 / 4

4) En ce qui concerne l’encadrement de nos disciplines et la position de la branche professionnelle :

Nous avons toujours veillé à ce que les diplômes fédéraux et professionnels permettent l’encadrement de l’ensemble de nos disciplines et prennent en compte les compétences et connaissances nécessaires à nos trois milieux de pratique : l’eau vive, l’eau calme et la mer.
Le respect de ces conditions a permis un développement cohérent des structures sur le territoire ainsi que du marché de nos activités, tout en préservant la sécurité nécessaire aux usagers.
Le fait de pouvoir encadrer l’ensemble des supports nécessitant une pagaie correspond à l’activité des structures associatives et commerciales notamment dans un milieu donné, et satisfait pleinement à la logique d’emploi.
C’est en ce sens que la branche professionnelle et particulièrement le Syndicat National des Guides Professionnels sont très attachés à conserver les prérogatives d’encadrement sur l’ensemble des supports se manoeuvrant à la pagaie, car cela répond tout simplement à la logique du marché et correspond totalement à leurs compétences.

5) En ce qui concerne les compétences :

Depuis 78 ans, la FFCK développe et transmet des connaissances et son expertise sur le déplacement des engins mus à la pagaie sur le milieu mer. Elle accumule des savoirs spécifiques qui lui confèrent une réelle légitimité pour accompagner, encadrer, enseigner ou développer les activités à la pagaie sous toutes ses formes, loisir, compétition, randonnée ou expédition, sur les différentes mers qui nous bordent.
Son réseau de clubs, son organisation territoriale et sa structuration interne lui permettent aisément d’accompagner le développement du Stand Up Paddle sur le territoire et ses professionnels du Canoë Kayak et Disciplines Associées en ont pleinement la compétence.
La fédération est structurée et compétente pour accueillir le Stand Up Paddle dans son calendrier de compétition de Wave Ski, puisqu’il qu’il constitue la catégorie canoë de cette discipline. Mais aussi pour accompagner le développement de la randonnée côtière, qui constitue la majorité de la pratique.

6) En ce qui concerne la nécessité de cohérence dans la réglementation des activités :

La réglementation en lien avec les sports de pleine nature se multiplie chaque année. La mer n’échappe en rien à cette logique et on voit se multiplier les interlocuteurs, comme pour les autres espaces naturels, en ce qui concerne la gestion ou la réglementation de ce milieu.
Plus que jamais, nous avons besoin de simplification et de cohérence dans la réglementation liée à nos activités, pour la compréhension des usagers et dans l’intérêt de leur sécurité et de celle de nos dirigeants.
Notre fédération est considérablement sollicitée dans ce domaine et son expertise demeure déterminant. Aussi, la FFCK souhaite conserver cette prérogative et rester l’interlocuteur des acteurs institutionnels, dans l’intérêt particulier des sports de pagaie.
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 4 / 4

7) Enfin, en ce qui concerne la proposition de la FFS :

Le Stand Up Paddle utilise l’énergie de la vague pour avancer, ce qui correspond à la philosophie et à l’expertise de la FFS. La FFS organise des compétitions de surf sur ce support pour la deuxième année consécutive et une partie de son réseau de clubs et de licenciés pratique aussi cette activité.
La demande de délégation du Stand Up Paddle (Board ou Surfing suivant la littérature) par la FFS peut paraître légitime pour l’organisation des compétitions de surf.
Cependant, si la FFS obtenait la délégation de cette activité, il serait logique qu’elle revendique également celle du Wave Ski qui représente la même activité mais dans la catégorie kayak, ce qui n’est pas envisageable.
D’autre part, la volonté de gérer le « surf en eau plate », identifié comme tel par la FFS, manque de crédibilité à mes yeux. Cette forme de pratique correspond à la randonnée côtière et sur plan d’eau intérieur, et représente la majorité de l’activité bénévole et commerciale. Elle ne peut être revendiquée par la FFS pour trois raisons principales :
- elle n’utilise pas l’énergie de la vague comme moyen de déplacement,
- elle se pratique sur les trois milieux (eau vive, eau calme et mer) et ne correspond pas à l’implantation géographique du réseau des clubs de la FFS.
- elle ne correspond pas à l’expertise de l’encadrement bénévole ou professionnel de la FFS,
De plus, cette forme de pratique n’a aucune vocation compétitive à ce jour.
En conséquence de quoi :
Je considère que la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS n’est pas recevable puisqu’elle rentre de toute évidence en conflit avec la délégation déjà attribuée à la FFCK pour les sports de pagaie sur tous les milieux et tous les supports.
Ainsi, notre fédération a déjà programmé d’intégrer le Stand Up Paddle au calendrier des compétitions nationales de Wave Ski. Concernant la FFS, nous sommes totalement ouverts pour évoquer avec elle les modalités d’une convention de partenariat permettant, entre autre la participation de leurs licenciés à nos compétitions.
Je souhaite donc réaffirmer que la FFCK, avec ses cadres et ses clubs, a pleinement la connaissance, l’expertise et la compétence pour enseigner, pratiquer et développer le Stand Up Paddle, sous toutes ses formes et sur tous les milieux.

Vincent HOHLER
Président de la FFCK

Plappe's paddle

Messages : 2816
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : à l'ouest
Taille, poids : CaminoPaddle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/leplaps

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par cloclo le Mar 29 Juin 2010 - 22:05

Plappo a écrit:Un avis qui, vu le parti pris, manque de discernement:

Vincent HOHLER
Président de la FFCK a écrit:
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 1 / 4
Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle
par la Fédération Française de Surf
______________________________________________________________________________
1) En ce qui concerne la délégation attribuée à la FFCK :

L’arrêté de délégation du 15 décembre 2008 est ainsi rédigé :
« Fédération française de canoë-kayak : slalom, descente, freestyle, course en ligne-marathon, kayak-polo, mérathon (ocean racing), wawe-ski sur les supports suivants : canoë, kayak, surf-ski, embarcations gonflables (raft), dragon boat, pirogue polynésienne (va’a), activités se pratiquant avec une embarcation propulsée à la pagaie, en eau calme, en mer et en eau vive (balade, randonnée, expédition ou raid). »
Cette rédaction illustre la réalité de la pratique du Canoë Kayak, dont je retiendrai la définition de Madame Sylvaine DELTOUR, IA-IPR et Monsieur Pascal ROZOY, Professeur Agrégé d’EPS : « faire du canoë-kayak, c'est se déplacer sur l'eau sur une petite embarcation, mue par une pagaie, pour réaliser des trajectoires précises».
D’autre part, la rédaction de cet arrêté tient compte du lien évident et nécessaire entre :
 la capacité d’expertise et de conseil de la fédération,
 la définition de son parcours d’excellence sportive,
 la nomenclature de nos équipements sportifs,
 la nomenclature de nos APS,
 la réalité de l’offre sportive et touristique,
 l’encadrement bénévole ou professionnel des activités.
D’autre part, selon l’article R131-25 du code du sport, la délégation est accordée pour « organiser la pratique d’une discipline sportive ».
Pour autant, nous vérifions chaque jour qu’il est illusoire de penser limiter le champ de la délégation des fédérations de sports de pleine nature au seul périmètre de nos disciplines sportives, tant nous sommes sollicités au quotidien par les pouvoirs publics et les acteurs du territoire sur la réglementation de nos activités de loisir, sur la sécurité de tous les pratiquants, sur les normes d’aménagement du territoire, sur la formation des cadres, etc…

2) En ce qui concerne la pratique du Stand Up Paddle dans les clubs de Canoë Kayak :

A ce jour, bon nombre de nos clubs en façade maritime ont développé une pratique de loisir sur ce support, en plus de celles traditionnellement pratiquées comme le kayak de mer, le Va’a (pirogue polynésienne), l’océan racing (kayak de compétition en mer) ou le wave ski (kayak de surf). Le Stand Up Paddle vient compléter l’offre de nos clubs auprès de nos licenciés, toujours attirés par la diversité des formes de pratique à la pagaie, sur ce milieu mer en plein développement et que nous connaissons particulièrement bien.
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 2 / 4
Cependant, le Stand Up Paddle se pratique également aujourd’hui sur les plans d’eau intérieurs et les rivières. Un certain nombre de nos clubs ont investi sur ce support et pratique dans les trois milieux. La descente de rivière en Stand Up Paddle a même vu son développement s’accélérer depuis la très médiatique descente du Canyon du Verdon par le kayakiste Canadien Corran ADISSON.

3) En ce qui concerne la compétition en mer :

La FFCK organise plusieurs types de compétition en mer sur différents supports. Des compétitions de longue distance en Boucle ou au portant en kayak (appelées Océan Racing) ou en Va’a (appelées Océan Outrigger). Ces compétitions françaises ont un prolongement vers l’international avec de grandes courses internationales qui alimentent un circuit professionnel.
La FFCK organise également des compétitions de Va’a sprint, courses en opposition directe et en couloirs sur plusieurs distances relativement courtes. Le dernier championnat du Monde a eu lieu en Nouvelle Calédonie en mai dernier. Cette discipline fera partie des compétitions phares des prochains Jeux du Pacifique (NC 2011).
La FFCK dispose aussi d’une discipline de surf, le Wave Ski. Le Wave Ski est la forme la plus évoluée du kayak de surf. Le kayakiste est assis sur un flotteur équivalent à un surf mais plus portant, lui permettant de rester en surface. Une compétition de Wave Ski se déroule sur le même format que les compétitions de surf de la FFS. Nos figures, nos systèmes de jugement, la formation et la qualification de nos juges sont strictement identiques à la FFS. Le Wave Ski bénéficie d’un calendrier de compétitions nationales, d’un championnat de France et d’une Equipe de France, leader mondial de la discipline. Caroline ANGIBAUD, porte drapeau de cette équipe cumule 9 titres de championne du monde. Les pays pratiquant cette discipline sont identiques au surf. La plupart de nos compétiteurs de Wave Ski pratiquent aussi le Stand Up Paddle. Aussi, le Stand Up Paddle est au canoë ce que le Wave Ski est au kayak. Cette différence de pagaie (simple ou double) et de position du pagayeur (assis ou debout) est toute à fait comparable à d’autres disciplines du Canoë Kayak, comme par exemple la discipline olympique de Course en Ligne.
Canoë de Course en Ligne Kayak de Course en Ligne
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 3 / 4

4) En ce qui concerne l’encadrement de nos disciplines et la position de la branche professionnelle :

Nous avons toujours veillé à ce que les diplômes fédéraux et professionnels permettent l’encadrement de l’ensemble de nos disciplines et prennent en compte les compétences et connaissances nécessaires à nos trois milieux de pratique : l’eau vive, l’eau calme et la mer.
Le respect de ces conditions a permis un développement cohérent des structures sur le territoire ainsi que du marché de nos activités, tout en préservant la sécurité nécessaire aux usagers.
Le fait de pouvoir encadrer l’ensemble des supports nécessitant une pagaie correspond à l’activité des structures associatives et commerciales notamment dans un milieu donné, et satisfait pleinement à la logique d’emploi.
C’est en ce sens que la branche professionnelle et particulièrement le Syndicat National des Guides Professionnels sont très attachés à conserver les prérogatives d’encadrement sur l’ensemble des supports se manoeuvrant à la pagaie, car cela répond tout simplement à la logique du marché et correspond totalement à leurs compétences.

5) En ce qui concerne les compétences :

Depuis 78 ans, la FFCK développe et transmet des connaissances et son expertise sur le déplacement des engins mus à la pagaie sur le milieu mer. Elle accumule des savoirs spécifiques qui lui confèrent une réelle légitimité pour accompagner, encadrer, enseigner ou développer les activités à la pagaie sous toutes ses formes, loisir, compétition, randonnée ou expédition, sur les différentes mers qui nous bordent.
Son réseau de clubs, son organisation territoriale et sa structuration interne lui permettent aisément d’accompagner le développement du Stand Up Paddle sur le territoire et ses professionnels du Canoë Kayak et Disciplines Associées en ont pleinement la compétence.
La fédération est structurée et compétente pour accueillir le Stand Up Paddle dans son calendrier de compétition de Wave Ski, puisqu’il qu’il constitue la catégorie canoë de cette discipline. Mais aussi pour accompagner le développement de la randonnée côtière, qui constitue la majorité de la pratique.

6) En ce qui concerne la nécessité de cohérence dans la réglementation des activités :

La réglementation en lien avec les sports de pleine nature se multiplie chaque année. La mer n’échappe en rien à cette logique et on voit se multiplier les interlocuteurs, comme pour les autres espaces naturels, en ce qui concerne la gestion ou la réglementation de ce milieu.
Plus que jamais, nous avons besoin de simplification et de cohérence dans la réglementation liée à nos activités, pour la compréhension des usagers et dans l’intérêt de leur sécurité et de celle de nos dirigeants.
Notre fédération est considérablement sollicitée dans ce domaine et son expertise demeure déterminant. Aussi, la FFCK souhaite conserver cette prérogative et rester l’interlocuteur des acteurs institutionnels, dans l’intérêt particulier des sports de pagaie.
FFCK/Avis sur la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS 4 / 4

7) Enfin, en ce qui concerne la proposition de la FFS :

Le Stand Up Paddle utilise l’énergie de la vague pour avancer, ce qui correspond à la philosophie et à l’expertise de la FFS. La FFS organise des compétitions de surf sur ce support pour la deuxième année consécutive et une partie de son réseau de clubs et de licenciés pratique aussi cette activité.
La demande de délégation du Stand Up Paddle (Board ou Surfing suivant la littérature) par la FFS peut paraître légitime pour l’organisation des compétitions de surf.
Cependant, si la FFS obtenait la délégation de cette activité, il serait logique qu’elle revendique également celle du Wave Ski qui représente la même activité mais dans la catégorie kayak, ce qui n’est pas envisageable.
D’autre part, la volonté de gérer le « surf en eau plate », identifié comme tel par la FFS, manque de crédibilité à mes yeux. Cette forme de pratique correspond à la randonnée côtière et sur plan d’eau intérieur, et représente la majorité de l’activité bénévole et commerciale. Elle ne peut être revendiquée par la FFS pour trois raisons principales :
- elle n’utilise pas l’énergie de la vague comme moyen de déplacement,
- elle se pratique sur les trois milieux (eau vive, eau calme et mer) et ne correspond pas à l’implantation géographique du réseau des clubs de la FFS.
- elle ne correspond pas à l’expertise de l’encadrement bénévole ou professionnel de la FFS,
De plus, cette forme de pratique n’a aucune vocation compétitive à ce jour.
En conséquence de quoi :
Je considère que la demande de délégation du Stand Up Paddle par la FFS n’est pas recevable puisqu’elle rentre de toute évidence en conflit avec la délégation déjà attribuée à la FFCK pour les sports de pagaie sur tous les milieux et tous les supports.
Ainsi, notre fédération a déjà programmé d’intégrer le Stand Up Paddle au calendrier des compétitions nationales de Wave Ski. Concernant la FFS, nous sommes totalement ouverts pour évoquer avec elle les modalités d’une convention de partenariat permettant, entre autre la participation de leurs licenciés à nos compétitions.
Je souhaite donc réaffirmer que la FFCK, avec ses cadres et ses clubs, a pleinement la connaissance, l’expertise et la compétence pour enseigner, pratiquer et développer le Stand Up Paddle, sous toutes ses formes et sur tous les milieux.

Vincent HOHLER
Président de la FFCK

Tu as le lien du site ?

Le Président défend sont "business" !!!! Il oubli de parler des origines, de la culture, des pratiquants etc ...et ne parle que de compétences, mais c'est évident que la FFCK à de gros moyens mais on s'éloigne de l'esprit du sup. Ils viennent de réaliser (avec un métro de retard) le potentiel économique du sup et voit là une façon de se renouveler (sport fun avec une forte image).
A suivre !!!!

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par SUPextrem le Mar 29 Juin 2010 - 22:56

Pour faire court je pense qu'il faudrait juste avoir un module SUP à passer pour ceux qui ont déjà un BP surf, kite, wind etc ...
Pourquoi ? Parce que pour ceux qui ont déjà des écoles de surf, kite etc ... le SUP est un complément idéal quand il n'y a pas de vagues ou de vent.
Pour moi le SUP se rapproche plus du Surf que du Kayak même si certains surfeurs ne veulent pas en entendra parler. Ca va changer avec l'évolution du matériel et le niveau qui augmente.

SUPextrem

Messages : 26
Date d'inscription : 07/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Plappe's paddle le Mar 29 Juin 2010 - 23:09

cloclo a écrit:
Tu as le lien du site ?
Le Président défend sont "business" !!!! Il oubli de parler des origines, de la culture, des pratiquants etc ...et ne parle que de compétences, mais c'est évident que la FFCK à de gros moyens mais on s'éloigne de l'esprit du sup. Ils viennent de réaliser (avec un métro de retard) le potentiel économique du sup et voit là une façon de se renouveler (sport fun avec une forte image).
A suivre !!!!
L'info ne vient pas d'un site. La FFCK a été sollicitée par le CNOSF pour formuler un avis concernant la demande de délégation du sup par la FFS, voilà cet avis. Le ministère n'a pas encore envisagé la chose.

Plappe's paddle

Messages : 2816
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : à l'ouest
Taille, poids : CaminoPaddle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/leplaps

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par sebb le Mer 30 Juin 2010 - 1:56

d'où l'intérêt de s'autodiriger... ça mettra tout le monde d'accord et il paraît qu'on n'est jamais mieux servi que par soi même.

bonne initiative que la fédé européenne de SUP!

sebb

Messages : 945
Date d'inscription : 23/10/2009
Localisation : Brest même et St Malo!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudestandup.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par lulu le Mer 30 Juin 2010 - 15:58

J’habite près de Six-Fours, et récemment de passage en Corse, j’ai rencontré JVB. Il est très bien informé et en connaît un gros rayon sur l’organisation du sport en France. Il bosse pour le comité olympique.
On a abordé ce sujet et il m’expliquait que la fédé défendait bien son terrain. Elle a contacté JVB pour sa contribution à la rédaction d’un dossier de demande de délégation du SUP à la FFS. Leur réflexion a l’air béton et ça lui tient à cœur. On y croit !!!
cheers

lulu

Messages : 17
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 38
Localisation : dans l'écume

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et le sup en lac?

Message par goodlife le Mer 25 Aoû 2010 - 17:03

Salut, tout le monde,

Desolé de remettre ce vieux topic au gout du jour mais je suis tombé dessus en cherchant des infos, et je l'ai trouvé très interressant et instructif... Mais ma question n'est pas trouvé de réponse exacte donc je vous relance!

Je suis kayakiste d'origine, et je suis tombé sur le SUP sur une rivière. Je suis totalement d'accord avec vous pour dire que la FFS doit gérer le SUP. Surtout que les gens de la fédé de kayak sont déjà incompétents pour ce qui est du kayak, je les voit mal gérer le SUP! Mais reste un point à éclaircir: depuis que je vais avec ma board sur un lac prés de chez moi, et où je travaille accessoirement, environ 15 personnes par minutes me demandent à éssayer mon engin. Malgré que je sois cool, je me disait qu'on aurait pu en louer sur notre base plutôt que de fusiller mon SUP!

Alors 1: est-ce que j'ai le droit de louer des SUP sur mon lac sans BE surf autour?
2: est ce que les BE kayak embauchés à la base peuvent faire une activité avec? Et si oui, est-ce à cause du vide juridique donc est-ce temporaire?


Merci déjà pour les infos!!
++

goodlife

Messages : 1
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par rico le Mer 25 Aoû 2010 - 17:10

Louer oui,
des cours payants non,par contre des cours ou initiations gratos ça doit être autorisé!

rico

Messages : 1713
Date d'inscription : 11/05/2009
Localisation : palawaii/Corsica

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par cloclo le Mer 25 Aoû 2010 - 17:58

goodlife a écrit:Salut, tout le monde,

Desolé de remettre ce vieux topic au gout du jour mais je suis tombé dessus en cherchant des infos, et je l'ai trouvé très interressant et instructif... Mais ma question n'est pas trouvé de réponse exacte donc je vous relance!

Je suis kayakiste d'origine, et je suis tombé sur le SUP sur une rivière. Je suis totalement d'accord avec vous pour dire que la FFS doit gérer le SUP. Surtout que les gens de la fédé de kayak sont déjà incompétents pour ce qui est du kayak, je les voit mal gérer le SUP! Mais reste un point à éclaircir: depuis que je vais avec ma board sur un lac prés de chez moi, et où je travaille accessoirement, environ 15 personnes par minutes me demandent à éssayer mon engin. Malgré que je sois cool, je me disait qu'on aurait pu en louer sur notre base plutôt que de fusiller mon SUP!

Alors 1: est-ce que j'ai le droit de louer des SUP sur mon lac sans BE surf autour?
2: est ce que les BE kayak embauchés à la base peuvent faire une activité avec? Et si oui, est-ce à cause du vide juridique donc est-ce temporaire?


Merci déjà pour les infos!!
++

Location ok, enseigne toi tout de même sur les papiers à faire remplir (décharge des responsabilité, etc...).

Cours contre rémunération, en théorie non mais je pense qu'en attendant qu'un diplôme ou qu'une formation soit proposée c'est possible et légal (à voir avec la DDJS), surtout que les BE kayak qui pratiquent le sup auront forcément les compétences pour l'enseigner sur leur terrain de jeux (pour les vagues c'est encore différent, tout comme moi je serais bien incapable sans expérience d'enseigner le sup en rivière c'est un environnement que je ne connais pas du tout).

cloclo

Messages : 3935
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUP et FFS

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum